Publicité

QUESTION D'ACTU

Complication rare

Decazeville : une embolie à l'origine des décès d'Elodie Assié et de son bébé

La jeune femme, qui avait succombé lors de son accouchement à la maternité de Decazeville, a été victime d’une embolie amniotique, d’après les experts.

Decazeville : une embolie à l'origine des décès d'Elodie Assié et de son bébé Capture d'écran (Google Street View)

  • Publié 22.06.2017 à 18h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Le drame avait conduit à la fermeture de la petite maternité de Decazeville, une petite commune de 7 000 habitants dans l’Aveyron. Élodie Assié, une femme de 35 ans, était décédée en plein accouchement le 5 octobre 2016, et son bébé n’avait pas non plus survécu. L’Agence régionale de santé Occitanie avait alors fermé temporairement l’établissement, qui ne compte que 28 lits et réalise moins de 300 accouchements par an.

Une inspection avait alors été menée, afin de déterminer les causes de l’incident. Les experts chargés de l’enquête ont rendu leurs conclusions. La mère est décédée d’une embolie amniotique, une pathologie rare, impossible à prévoir, et qui met en jeu la survie de la mère, et de l’enfant : elle est responsable de 10 % des 60 à 80 décès en couches recensés en France chaque année.

Mort par asphyxie

Au moment de la rupture de la poche des eaux, une partie du liquide amniotique qui entoure le fœtus passe dans la circulation sanguine de la mère. Ce phénomène, encore inexpliqué, peut avoir de graves conséquences : des cellules parcourent le réseau sanguin de la mère jusqu’aux poumons.

Là, elles peuvent boucher les capillaires des alvéoles. La captation d’oxygène se fait mal, et la mère ne peut plus respirer. Le bébé, s’il est encore dans le ventre de sa mère, est alors lui aussi privé d’oxygène. Les deux sont en danger.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Une réouverture en vue ?

« Ces conclusions du rapport d'expertise indiquent qu'il n'y a pas eu de manquement à la sécurité, a déclaré Maxime Gaillac, délégué CGT de l’hôpital de Decazeville. Dès lors, on peut logiquement penser que l'ARS autorisera à nouveau les accouchements à la maternité de Decazeville. D'autant plus que nous avons suivi ses préconisations et que nous avons élevé la sécurité à un niveau jamais atteint à Decazeville, équivalent aux exigences d'une maternité de niveau 2 alors que nous sommes en niveau 1. »

Depuis plusieurs années, les habitants de la commune se battent avec l’ARS Occitanie pour que la maternité soit maintenue ouverte. Le 28 mai 2016, l’ARS avait renouvelé son autorisation d’activité pour 5 ans, mais les décès d’Élodie Assié et de son enfant l’avaient suspendue. Une suspension renouvelée pour six mois le 22 décembre dernier.

Mais l’ARS a signifié dans un communiqué que le résultat de cette expertise n’aura pas d’incidence sur la concertation qui doit décider du sort de la maternité.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité