Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport Drees

Tabac : la mortalité a bondi chez les femmes

La mortalité prématurée liée au tabagisme a augmenté de 38 % entre 2000 et 2013 chez les femmes, alors qu’elle a diminué de 27 % chez les hommes.

Tabac : la mortalité a bondi chez les femmes Kuzmafoto/epictura

  • Publié 12.05.2017 à 14h38
  • |
  • |
  • |
  • |


La population française va globalement bien, selon un rapport de Santé Publique France et de la Drees, la division statistique du ministère de la Santé. Toutefois, dans le détail, des inégalités socio-économiques face à la santé se creusent. Par ailleurs, l’évolution des comportements à travers les âges laisse apparaître de nouveaux déterminants de santé, moins favorables.

Il en va ainsi du tabagisme chez les femmes. Alors que chez les hommes, la consommation de tabac ne cesse de diminuer, depuis quatre décennies, celle des femmes ne fléchit pas, rappelle le rapport.

30 % de fumeuses

Dans le détail, la proportion de fumeurs (quotidiens ou occasionnels) était de 59 % chez les hommes et de 28 % chez les femmes en 1974. Cette proportion a significativement baissé chez les hommes pour atteindre 39 % en 2014, alors qu’elle a augmenté chez les femmes (30 % en 2014).

L’importante baisse du tabagisme chez les hommes s’est traduite par une diminution de 15 % des taux de décès liés à des tumeurs malignes du larynx, de la trachée, des bronches et du poumon, entre 2002 et 2013, peut-on lire. « Ce taux a en revanche progressé de 39 % chez les femmes sur la même période ».

En effet, l’alignement du tabagisme des femmes sur celui des hommes s’est traduite par une hausse des cancers du poumon et de la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive). Au contraire, la baisse du tabagisme chez les hommes a engendré une diminution de la prévalence et de la mortalité liée à ces maladies.

Mortalité prématurée

« Dans un contexte globalement favorable de diminution de la mortalité et de la morbidité depuis plusieurs décennies, plusieurs éléments viennent nuancer ce tableau », souligne le rapport. Ainsi, la réduction de la mortalité prématurée (avant 65 ans) entre 2000 et 2013 est moindre chez les femmes : - 15 % contre - 23 % chez les hommes.

Et le tabagisme n’y est pas étranger. La preuve : la mortalité prématurée évitable (par la réduction des comportements à risque) n’a diminué que de 15 % chez les femmes, contre 31 % chez les hommes. La mortalité prématurée associée au tabagisme, en régression chez les hommes de - 27 %, est en très forte augmentation chez les femmes (+ 38 %).

Tabac et grossesse : des risques sous-estimés

Enfin, les rapporteurs notent que les risques du tabac pendant la grossesse restent sous-estimés par le public et les professionnels de santé. « Ces risques concernent à la fois la femme enceinte et son enfant, de la période périnatale à l’âge adulte ». En 2010, une femme sur six fumait quotidiennement des cigarettes au troisième trimestre de grossesse. Ce chiffre a cependant diminué depuis 1998.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité