Publicité

MIEUX VIVRE

Méthylphénidate

Hyperactivité : attention, ce médicament provoque aussi des symptômes psychotiques

Un médicament couramment prescrit pour traiter le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) et la narcolepsie a été associé à des symptômes psychotiques. 

Hyperactivité : attention, ce médicament provoque aussi des symptômes psychotiques vchal / istock

  • Publié 24.08.2018 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans un article scientifique récemment publié dans le Scandinavian Journal of Child and Adolescent Psychiatry and Psychology, le méthylphénidate, un médicament couramment prescrit pour traiter le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité (TDAH) et la narcolepsie, a été associé à des symptômes psychotiques.

Les troubles psychotiques affectent le fonctionnement du cerveau de façon majeure en modifiant les pensées, les croyances ou les perceptions. Une personne atteinte d’un trouble psychotique peut, lors d’un "épisode" par exemple, entendre des voix ou avoir l’impression que d’autres personnes manipulent ses pensées. Les principales formes de troubles psychotiques sont la schizophrénie, le trouble schizoaffectif, le trouble délirant, l’épisode psychotique bref et le trouble psychotique secondaire à la consommation d’une substance.

1,1 % à 2,5 % des patients atteints du TDAH

Le méthylphénidate est un stimulant qui augmente l'activité du système nerveux central, aide à combattre la fatigue, améliore l'attention et maintient la vigilance. Son utilisation à des fins médicales pour traité le TDAH et la narcolepsie a commencé en 1960 et continue de croître depuis, atteignant aujourd’hui une consommation mondiale de 2,4 milliards de doses en 2013. Des études cliniques ont bien sûr confirmé au préalable l'innocuité et l'efficacité du médicament, et prouvé que son utilisation à long terme réduit les anomalies de la structure et des fonctions cérébrales habituellement associées au syndrome du TDAH.

La nouvelle recherche indique pourtant que les symptômes indésirables possibles, à savoir le risque de symptômes psychotiques, peuvent affecter environ 1,1% à 2,5% des patients atteints du TDAH traités par le méthylphénidate. "Les patients et les soignants devraient en être conscients afin d'assurer un traitement approprié en cas d'occurrence pendant le traitement au méthylphénidate", concluent les auteurs.

5,3 % des enfants et adolescents dans le monde souffrent de TDAH

Le trouble déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un trouble associant trois symptômes, dont l’intensité varie selon la personne :

1.     le déficit de l'attention (l'incapacité à maintenir son attention, à terminer une tâche, les oublis fréquents, la distractibilité ou le refus ou évitement de tâches exigeant une attention accrue).

2.     L'hyperactivité motrice (une agitation incessante, l'incapacité à rester en place lorsque les conditions l'exigent).

3.     L'impulsivité (la difficulté à attendre, le besoin d'agir, la tendance à interrompre les activités des autres).

Selon la HAS, "le TDAH doit être pris en charge lorsque ces symptômes altèrent de manière durable et significative le fonctionnement social, scolaire et la qualité de vie de l'enfant ou adolescent". Actuellement, environ 5,3 % des enfants et adolescents dans le monde souffrent de TDAH.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité