Publicité

MIEUX VIVRE

La mode du cododo

Dormir avec son enfant, le cododo : pas forcément une bonne idée 

C’est une question que se posent beaucoup de parents qui aiment dormir avec leurs enfants ; les nourrissons, avant un an mais aussi parfois lorsqu’ils sont un peu plus grands et ils se posent le problème de savoir si cela est normal… Les médecins sont plutôt contre.

Dormir avec son enfant, le cododo : pas forcément une bonne idée  onkeybusinessimages

  • Publié 18.03.2018 à 11h42
  • |
  • |
  • |
  • |


 

Cela s’appelle du cododo. Un mot plus branché, pour décrire une pratique vieille comme le monde,  mais qui a tendance à se développer. Aux Etats-Unis, une enquête  montre  que 11% des parents déclarent partager régulièrement le même lit que leur bébé.

Le « bed-sharing », le fait de dormir avec ses enfants, a doublé ces 20 dernières années aux Etats-Unis. En France, il n’y a pas encore   de chiffres officiels,  mais c’est un effet de mode qui est sensible.

Ces 20 dernières années, l’allaitement maternel s’est développé et notamment l’allaitement à la demande. Pour pouvoir servir bébé à tout moment, la maman préfère le garder à proximité. Par ailleurs, de nombreuses études ont démontré les bienfaits du « peau à peau » entre bébé et maman, à la naissance.

Le cododo surfe sur cette vague.

Les recommandations « officielles » le préconise uniquement pour les premiers jours,  et  de faire dormir bébé dans la même chambre, mais pas dans le même lit.

Enfin, les pédiatres conseillent de mettre le nourrisson dans sa chambre à partir de 6 mois. Bien évidemment si c’est possible. Dans le cas contraire, pour rassurer ceux qui ont des conditions difficiles de logement, ce n’est pas un drame.

Pro et les anti cododo 

Devant les recommandations officielles, les parents ne sont pas très obéissants

Les « pro » disent que cela facilite le sommeil, l’allaitement, et que cela rassure bébé qui a passé 9 mois dans le ventre de sa mère…

Ceux qui le déconseillent, et il faut être honnête c’est le cas de la plupart des médecins, mettent en avant les dangers de cette pratique.

En 2013, une équipe de chercheurs britanniques  les avait mesuré précisément. Dans cette étude, le risque de mort subite du nourrisson était multiplié par cinq chez les bébés de moins de trois mois qui dorment dans le lit de leurs parents. Plusieurs situations pourraient mettre la vie du bébé en danger : l’étouffement par l’un des parents, la couette ou l’oreiller, la chute du lit, l’hyperthermie si l’enfant est trop couvert… On attend l’étude qui donnera des chiffres précis sur ce sujet.

Enfin, un des arguments contre, et pas des moindres, pointe le fait que la vie intime du couple est quasiment réduite à néant.

Toutefois, pour ceux qui se sentent des parents indignes parce que leur enfant de 2 ou 3 ans se retrouve toutes les nuits dans leur lit, qu’il se rassurent, les dangers paraissent beaucoup moins grands. Mais, il faut quand même préserver le territoire des parents. Et dans ce cas, les spécialistes conseillent au papa d’intervenir. C’est plutôt à lui de calmer l’angoisse de séparation de l’enfant et de sa maman.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité