Publicité

MIEUX VIVRE

Violence faite aux enfants

Maison de l'horreur en Californie: le summum de la violence faite aux enfants qui commence souvent par la fessée encore trop pratiquée en France.

L'incroyable  calvaire des 13 enfants découverts enchaînés, malnutris, maltraités, en Californie arrive le jour du démarrage de la nouvelle campagne de la Fondation pour l’Enfance contre la fessée. Deux spots pour dire stop aux « violences éducatives ordinaires » : les gifles, les fessées, les violences verbales. En France, 85% de parents donnent un coup pour réprimander leurs enfants et 50% estiment qu'il s'agit d'une punition « éducative ». Mais, il n’y a pas de petite claque.  Toute violence envers nos enfants peut avoir des conséquences sur leur santé physique et psychologique.

Maison de l'horreur en Californie: le summum de la violence faite aux enfants qui commence souvent par la fessée encore trop pratiquée en France. HighwayStarz

  • Publié 16.01.2018 à 12h18
  • |
  • |
  • |
  • |


 C'est un fait divers effroyable qui effare toute la planète. Treize frères et sœurs enfermés, dont un bébé de deux ans, certains enchaînés, affamés par leurs propres parents. Le summum, à l'américaine, de ce que des parents peuvent faire dans une crise de folie qui, apparemment, a duré d'interminables années pour des victimes qui probablement ne pouront jamais se reconstruire.

A rapprocher d'un autre fait divers qui à quelques années: Au départ, une scène tout à fait ordinaire : à la sortie de l’école, un enfant refuse de dire bonjour à son père. De retour à la maison, son père ferme la porte de sa chambre et lui dit : « Tu te prends pour qui de ne pas me dire bonjour? Tu dois me respecter ». Et il lui inflige une fessée.Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Le petit, qui a du mal à s'asseoir, se confie à sa maman. Les parents sont en instance de séparation et la mère porte plainte contre son époux. Et le père s’est donc retrouvé devant les tribunaux Son avocate a argumenté que le « droit de correction des parents » était toujours en cours en France. En effet, malgré l’interdiction des châtiments corporels, la fessée n’est pas interdite. Les juges n’ont  pas été vraiment sensibles à cet argument. Et  le verdict est tombé… : 500 euros d’amende avec sursis et 150 euros à verser à la mère pour préjudice moral. Ce qui lui a valu cette sanction, c’est la fessée déculottée. Pour la présidente du tribunal, il y a eu violence PLUS humiliation.

 Certains trouveront exagéré le rapprochement de deux histoires disproportionnées mais dans la campagne de la  Fondation pour l’Enfant  contre les violences éducatives, la fessée est considérée comme une violence éducative. Pour la Fondation, « il n’y a pas de petite claque, ni de petit coup, toute violence envers nos enfants peut avoir des conséquences sur leur santé physique et psychologique. »

Ainsi, les personnes qui ont reçu des fessées lorsqu'elles étaient enfants auraient plus de risques de souffrir de désordres comportementaux ou de problèmes d'alcool ou de drogue. Une étude parue il y a trois ans, menée auprès de plus de 30 000 adultes a montré que les personnes ayant reçu des fessées ont entre 2 % et 7 % de chances supplémentaires de présenter des pathologies mentales une fois adultes. Et cette étude ne s’est intéressée qu’aux châtiments corporels légers…

Une interdiction dans plus de 50 pays

Pour les psychiatres, la fessée, ou encore la gifle – qui est encore plus violente et humiliante – revient à apprendre à l'enfant qu'on peut frapper plus petit que soit, que les relations se gèrent avec la violence. Ce qui, vous en conviendrez, n’est pas franchement éducatif… Plus de 50  pays ont d’ailleurs déjà interdit ces pratiques  La prime revient évidemment aux pays du nord de l’Europe et à la Suède qui a été la 1ère à le faire en 1979. Trente ans plus tard, en France, le Dr Edwige Antier médecin journaliste mais aussi pédiatre et députée à l’époque, avait déposé une proposition de loi pour que soit inscrite dans le Code civil l'interdiction de frapper les enfants. On attends toujours qu’elle soit votée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité