Publicité

MIEUX VIVRE

La preuve par la proximité

Vivre à côté d’une installation sportive pour être mince. La preuve dans une étude Anglaise

On sait que les deux piliers du bien-être, dans nos civilisations du surplus et de l’inactivité, sont une meilleure diététique et la pratique de l’exercice physique. Avec deux freins : la prolifération des Fast-Foods et la difficulté de faire de l’exercice à la maison ou à l’extérieur. Une étude Anglaise démontre que la proximité d’installation   sportive est essentielle… mais que la distance d’un Fast-food n’est pas un problème pour ceux qui aiment ce type d’alimentation.

Vivre à côté d’une installation sportive pour être mince. La preuve dans une étude Anglaise digidream

  • Publié 13.01.2018 à 18h27
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une belle et grande étude que vient de publier, dans son numéro de Janvier, la revue de santé publique du Lancet, le célèbre journal scientifique, The Lancet Public Health, qui se proposait d’étudier l’influence de l’environnement gastronomique et sportif sur l’obésité. On sait en effet que des maladies comme le diabète et les troubles cardiovasculaires – entre autres – sont très influencés  par le poids et l’inactivité.

Des études récentes montrent qu'environ 21% des adultes britanniques mangent des plats à emporter à la maison chaque semaine,  et qu'environ 18% utilisent régulièrement des salles de sport. Des chiffres qui justifient parfaitement cette étude

Entre 2006 et 2010, plus de 500 000 personnes, âgées de 40-69 ans, dans 21 endroits différents du Royaume Unis ont été examinées. Poids et surtout tour de taille.

Fast-Foods : peu importe où ils sont

Surprise : contrairement à ce que l’on pensait, la présence de Fast-Foods à proximité  (moins de 500 mètres du domicile par rapport à 2000 mètres pour la population témoin) n’influence que très peu l’obésité de voisinage, surtout chez les femmes.

Une des conclusions est que l’envie de ce type de nourriture est tel que la distance n’est pas un frein, puisque d’autres études ont prouvé que ce type d’alimentation est un facteur d’obésité général, proximité ou pas.

L’exercice physique confirme son importance.

En revanche, on connaît le rôle protecteur de l’activité physique. Et sur ce type de prévention, la proximité est un facteur non négligeable. Comparativement aux personnes sans installations avoisinantes, celles qui avaient au moins six salles d’exercice physiques  près de chez elles avaient un tour de taille significativement inférieur et un indice de graisse plus faible.

Les résultats de cette étude apportent la preuve de l’hypothèse selon laquelle l’accès facile aux installation sportives de proximité et, éventuellement la réduction de l’accès à la restauration rapide pourraient aider à réduire le surpoids et l’obésité.

C’est un message de santé publique essentiel à méditer dans nos mairies…

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité