Publicité

MIEUX VIVRE

Etude sur 1800 femmes

Grossesse : le tabac favorise le risque de diabète de l'enfant

Les enfants exposés in utero à la fumée de cigarette  sont prédisposés à développer du diabète à l’âge adulte, selon une étude de l’Université de Californie.

Grossesse : le tabac favorise le risque de diabète de l'enfant CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 17.02.2015 à 18h08
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une nouvelle pierre à l’édifice de la lutte contre le tabagisme passif. Une étude, parue dans le Journal of Developmental Origins of Health and Disease, montre que les femmes dont les mères ont fumé durant leur grossesse ont deux à trois fois plus de risques d’être diabétiques à l’âge adultes. Quid du papa ? Les chercheurs expliquent que lui aussi a contribué à une augmentation du risque de diabète pour leur enfant, mais que davantage de recherches sont nécessaires pour déterminer la contribution exacte du tabagisme paternel.

 « Nos découvertes sont cohérentes avec l’idée que l’exposition aux produits chimiques durant  la grossesse peut contribuer au développement de maladies à l'âge adulte », déclare Michel La Merrill, auteur principale de l’étude, et professeur assistante de toxicologie environnemental de l’Université Davis de Californie.

 

Suivi sur un demi-siècle

Pour arriver à ces résultats, les chercheurs ont étudié les données de 1 800 filles dont les mères avaient participé à l’étude « Child Health and Development Studies » : ce projet avait recruté des femmes ayant eu besoin de soins obstétriques entre 1959 et 1967. Les données ont été collectées au départ pour étudier les risques de cancer du sein, ce qui explique pourquoi seules les filles (sans les fils, donc) ont été prises en comptes par l’étude.

Les données montrent que les filles dont les parents ont fumé ont 3 fois plus de risques de souffrir de diabète à l’âge adulte. Les résultats sont identiques dans le cas de figure où seule la mère fumait (3 fois plus de risques de développer un diabète). L’étude précise que s’il n’y avait que le père qui fumait, les filles auraient tout de même eu 2 fois plus de risques de développer un diabète.

 

Risque indépendant du poids

Des études précédentes avaient montré qu’une exposition in utero à la fumée de cigarette était liée à un plus haut niveau d’obésité et à un poids à la naissance plus bas. Cette étude montre que le poids à la naissance n’a pas d’effet sur le développement du diabète. « Nous avons découvert que le fait que les parents fument est un risque en soi pour le diabète, indépendamment de l’obésité et du poids à la naissance », déclare Michele La Merrill. « Si vos parents fumaient, ce n’est pas parce que vous êtes maigre que vous êtes protégé contre le diabète ».

Les chercheurs avouent néanmoins une limite à leur étude : leur cohorte ne compte que 6,1% de diabétiques contre 15% chez les femmes entre 45 et 64 ans recensés entre 2007 et 2010. Un biais de recensement des cas de diabète qui, s'il existe, montrerait surtout que le lien entre tabagisme et diabète est encore plus important que le suggère l'étude.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité