Publicité

MIEUX VIVRE

Moins de césariennes, travail plus court, ...

Grossesse : moins de césariennes avec le ballon-cacahuète

L’utilisation de ballons de gym en forme de cacahuète par les femmes sur le point d’accoucher, faciliterait le travail et réduirait le recours à la césarienne.

Grossesse : moins de césariennes avec le ballon-cacahuète premierbirthtools.com

  • Publié 15.02.2015 à 11h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Les gros ballons de couleurs vives, employés pour la gymnastique ou encore la rééducation, sont également utilisés dans les maternités, notamment pour soulager les futures mères dont l’accouchement est imminent. Mais ces ballons, dits "de mobilisation", auraient bien d’autres vertus. Ils pourraient entre autre améliorer le travail des femmes sous péridurale. Ce sont les conclusions d'une étude menée au Banner Good Samaritan Medical Center de Phoenix (Arizona).


Ballon en forme de cacahuète

Parue dans la revue Journal of perinatal education, la publication démontre les bienfaits de l’utilisation des ballons de mobilisation, en particulier ceux en forme de cacahuète, ou peanut ball. Les observations ont été menées sur un peu plus de 200 femmes, toutes sous péridurale. Cette modalité d'anesthésie peut conduire à une augmentation du temps de travail, et de recours à la césarienne.

Les 107 femmes qui ont pu utiliser un ballon-cacahuète ont vu leur premier stade de travail réduit d’une demi-heure environ comparé à celles qui n’en avaient pas utilisé. Quant au second stade de travail, il a également été diminué de 11 minutes.

Rappelons que le premier stade débute avec les premières contractions et s’achève lorsque le col de l’utérus est ouvert ; tandis que le second stade du travail s’achève avec la naissance du bébé. La réalisation de mouvements spécifiques utilisant des ballons-cacahuète aiderait le col de l’utérus à se dilater plus rapidement, et accélèrerait la descente du bébé.


Taux de césariennes moins élevé

Mais une influence bénéfique sur la durée du travail ne serait pas la seule qualité de ces ballons. Les auteurs de l’étude conclu également que l’utilisation du ballon est corrélée avec un plus grand nombre d’accouchements par voie basse. Une donnée pertinente lorsque l’on sait que les femmes qui ont eu une césarienne lors de leur premier accouchement, ont alors de grandes probabilités d’accouchement également par césarienne pour leurs enfants suivants.

Par ailleurs, au-delà de leurs potentielles actions bénéfiques, un avantage non négligeable des ballons est qu’ils restent peu coûteux (environ 25 euros) et simples à utiliser dans les lieux de naissance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité