Publicité

MIEUX VIVRE

Selon le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists

Grossesse : prendre l'avion jusqu'à 37 semaines

Vous pouvez voyager sans danger jusqu'à la 37e de grossesse selon un nouveau rapport du collège britannique des gynécologues. Seul problème : les règlements varient en fonction des compagnies.

Grossesse : prendre l'avion jusqu'à 37 semaines Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 10.02.2015 à 06h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Jusqu’à quand peut-on prendre l’avion quand on est enceinte ? Cette question passionne sur les forums de femmes enceintes… Le Royal College of Obstetricians and Gynaecologists (Le Collège royal des obstétriciens et gynécologistes britanniques) publie un rapport dans lequel il indique que prendre l’avion n’est pas dangereux pour une grossesse sans risque. 

La limite fixée par le Royal College est de 37 semaines d’aménorrhée (c’est à dire jusqu’au début du 9e mois) pour une grossesse classique, puisqu’à partir de là, une femme peut accoucher à tout moment. La limite est de 32 semaines pour les femmes enceintes de jumeaux.

Même si « tout le monde est exposé à une légère radiation durant un vol, les vols occasionels ne présentent pas de risques pour vous ou votre bébé », énonce le rapport. « Il n’y a pas de preuve montrant que prendre l’avion serait responsable de fausses couches, d’accouchement prématuré ou déclencherait une perte des eaux », ajoutent les experts. S'il ne faut donc pas s'inquiéter, mieux vaut néanmoins consulter son médecin avant un voyage, en particulier si le vol est long.

Bas de contention et hydratation

En France, il n’existe pas de recommandation officielle concernant le transport en avion pour une femme enceinte. Dans un rapport de 2005, la Haute autorité de Santé estime que « Les femmes enceintes doivent être informées du risque apparemment plus élevé de thrombose veineuse durant les vols long-courrier, bien qu’il n’ait pas été démontré que ce risque soit plus important pendant la grossesse ». La HAS ajoute que « Dans la population générale, le port de bas de contention adaptés est suffisant pour réduire ce risque. »

L’autorité conseille également à la femme enceinte de déambuler le plus possible pendant le vol et de s’hydrater correctement. Rien n’est dit concernant l'avancement maximale de la grossesse, si ce n’est que « La plupart des compagnies aériennes acceptent les femmes enceintes jusqu’à 36 [semaines d’aménorrhée]. »

Les recommandations britanniques viennent en tout cas contredire celles de l’International Air Transport Association (l’Association du transport aérien international) qui préconise de ne pas prendre l’avion après 32 semaines d’aménorrhée.

Chaque compagnie aérienne fixe sa limite

Pour ajouter à la complexité de la situation, les compagnies aériennes fixent leur propre limite. Et chaque compagnie à sa propre vision des choses.

Si l’on en croit son site Internet, Air France jure que « Vous n'avez pas besoin d'un accord médical pour voyager sur un vol Air France. Toutefois, nous vous conseillons de demander l'avis de votre médecin traitant avant votre voyage. » La compagnie aérienne précise qu’il vaut mieux « Évite[r] de voyager au cours du dernier mois de grossesse, ainsi que durant les 7 jours qui suivent votre accouchement. »

Les compagnies low-costs sont beaucoup moins souples. Easy Jet n'autorise les femmes enceintes que « jusqu'à la fin de la 35e semaine. En cas de grossesse multiple, vous pouvez voyager jusqu'à la fin de la 32e semaine ». Pour Ryanair, une lettre d’ « aptitude au vol » remplie par le médecin ou la sage-femme est nécessaire à partir de la 28e semaine. En cas de « grossesse simple sans complications, le voyage n'est pas autorisé au-delà de la fin de la 36e semaine de grossesse. Pour une grossesse sans complications de jumeaux, triplés, etc… le voyage n'est pas autorisé au-delà de la fin de la 32e semaine de grossesse. »

Ryanair précise que : « La mère de l'enfant n'est autorisée à voyager que 48 heures après la naissance, dans la mesure où l'accouchement s'est déroulé sans complication ni opération chirurgicale. Si une césarienne a été effectuée ou si la mère a dû subir une intervention chirurgicale, le délai pour pouvoir voyager sur l'un de nos vols est de 10 jours. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité