Publicité

MIEUX VIVRE

Sondage LIR/Ipsos-Steria

Sondage : les femmes gèrent le capital santé au sein de la famille

D’après une étude qui a interrogé plus de 1000 Françaises, ce sont plus des trois quarts des femmes qui s’occupent des questions de santé au sein de la famille.

Sondage : les femmes gèrent le capital santé au sein de la famille SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 19.10.2014 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le cadre du Women’s forum, qui s’est déroulé du 15 au 17 octobre à Deauville, un sondage a été réalisé par l’association LIR-Imaginons la santé et Ipsos-Steria. L’enquête a recueilli les réponses d’un échantillon représentatif de 1015 femmes, entre le 25 septembre et le 1er octobre 2014.

?Prise en charge des questions de santé

Le sondage révèle que 85 % des femmes s’occupent concrètement des questions de santé au sein de la famille, les plaçant « au cœur du système de santé ». Elles sont près de 9 sur 10 à prendre en charge directement les sujets tels que la santé des enfants, les gardes en cas de maladie, les rendez-vous chez le médecin. Dans 1% des couples seulement, c’est le conjoint masculin qui prend en charge la santé au quotidien ! Ce sont également les femmes dans plus de la moitié des cas qui se chargent de la santé de leurs parents, les plaçant comme de véritables pivots de la solidarité intergénérationnelle.

Les femmes se montrent préoccupées par les questions en rapport avec la vieillesse : 62 % considèrent en effet comme très important le souci de vivre la fin de vie dans la dignité et sans détresse.

Une confiance envers les professionnels de santé

Autre chiffre intéressant, elles sont une très grande majorité (87 %) à s’estimer bien informées lorsqu’elles se rendent chez le médecin. Plus de la moitié estiment que le pharmacien, après le médecin, est une source d’information de référence. Contrairement aux idées reçues, seules 12 % d’entre elles affirment aller systématiquement sur Internet pour obtenir des informations santé. « Elles soulignent toutefois que ces informations ne concurrencent pas celles données par le médecin », indique le sondage.

Concernant les évolutions médicales et les nouvelles technologies, 46 % des femmes se sentent disposées à effectuer un test ADN pour prévoir quels types de maladies elles risquent de contracter dans les années à venir. Elles attachent par ailleurs une grande importance aux innovations sur les médicaments, 71 % jugeant que les innovations importantes sont liées à « de nouveaux médicaments pour soigner des maladies encore mal guéries aujourd'hui ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité