Publicité

MIEUX VIVRE

Projets, montant de subventions

Les femmes scientifiques victimes d'inégalités

Les femmes chercheurs reçoivent moins de financements que leurs homologues masculins. Et le montant des subventions est moins important.

Les femmes scientifiques victimes d'inégalités Fred.Scheiber/20 MINUTES/SIPA

  • Publié 10.12.2013 à 14h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que les disparités sur le marché du travail et les écarts de salaire entre hommes et femmes sont régulièrement dénoncés depuis plusieurs années, il semblerait que cette injustice touche également le milieu de la recherche scientifique. En effet, une étude réalisée au Royaume-Uni publiée dans la revue British Medical Journal Open met en lumière le fait que les femmes chercheurs voient moins souvent leurs projets de recherche obtenir des financements que les scientifiques masculins. Et cette inégalité va encore plus loin, car même lorsqu’elles obtiennent des fonds, le montant de l’enveloppe financière serait également moins important que celui de leurs homologues de l’autre sexe.

 

72% des subventions accordées pour les hommes chercheurs

Cette étude s’est donc intéressée à l'attribution des fonds versés à des institutions universitaires en Grande-Bretagne pour toutes les recherches portant sur les maladies infectieuses entre 1997 et 2010. Cette analyse a porté sur les subventions publiques ou philanthropiques obtenues par les chercheurs tant pour des travaux de recherche fondamentale que pour des essais de développement de médicament, par exemple.
Au final ce sont 6052 études qui ont été inclues dans l’analyse finale pour un montant de 2,720 milliards d’euros. Près des trois quarts des études financées (72 %) étaient menées par des hommes, le reste, soit seulement 28 % des études ayant obtenues des fonds avaient une femme à la tête de l’équipe universitaire. Enfin, les chercheurs hommes ont plus souvent été subventionnés que leurs homologues du sexe féminin quelque soit leur sujet de recherche dans cette spécialité des maladies infectieuses, à l'exception des infections neurologiques et sexuellement transmissibles.

 

Des enveloppes plus garnies pour ces messieurs 
Mais les inégalités entre les sexes dans le secteur de la recherche ne s’arrêtent pas là. Le montant des sommes allouées aux scientifiques diffère également et toujours en faveur des hommes. Ainsi, cette analyse montre que les hommes ont obtenu une plus grande part de l'investissement total : ils ont reçu in fine 2,136 milliards d’euros soit 78,5 %, tandis que les femmes ont obtenu seulement 584 millions. 

La part totale obtenue par la gente féminine semble cependant avoir légèrement progressé au fur et à mesure des années, puisqu’elle représentait 14% en 1998 et un peu moins de 27 % en 2009. Mais lorsqu’on regarde de plus près les sommes exactes attribuées individuellement, là aussi les femmes chercheurs obtiennent moins d’argent que leurs homologues masculins. La valeur moyenne d'une subvention accordée aux hommes était 214 692 euros par rapport à 150 277 euros pour les femmes.

 

Des bailleurs de fonds incités à gommer ces différences

Les auteurs de cette étude soulignent cependant qu'ils ont été incapables d'évaluer le taux de réussite et d'échec lorsque les hommes ou les femmes font une demande de subvention. Par ailleurs, leur analyse n’a pas permis non plus d’évaluer l’ancienneté du chercheur principal menant le projet de recherche quelque soit son sexe. L’étude ne peut donc pas conclure s’il y a par exemple plus d'hommes que de femmes scientifiques à un niveau sénior qui demandent un financement pour une étude, ce qui pourrait expliquer en partie ces différences.
« Nous exhortons les décideurs, les bailleurs de fonds et les scientifiques à étudier d'urgence les facteurs qui conduisent à cet écart entre les deux sexes pour y faire face. Il est important que l’effort scientifique des femmes soient pris en charge de façon appropriée » concluent les auteurs de cette étude. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité