Publicité

MIEUX VIVRE

1 200 000 enfants suivis

Diabète de type 1 : l'obésité maternelle augmente le risque pour les enfants

Une étude suédoise montre que le risque de diabète de type 1 chez les enfants est associé à l’obésité de la mère et au diabète des parents.

Diabète de type 1 : l'obésité maternelle augmente le risque pour les enfants Francis Dean/REX/REX/SIPA

  • Publié 28.04.2015 à 19h27
  • |
  • |
  • |
  • |


Le risque de diabète de type 1 est accru chez les enfants dont un parent est diabétique, mais aussi chez ceux dont la mère était obèse lors de la grossesse. Ce sont les conclusions d’une vaste étude suédoise, publiée ce mardi dans la revue Diabetologia.

Pour mettre en évidence cette association, les chercheurs du Karolinska Institute ont suivi plus d’un million d’enfants nés entre 1992 et 2004 jusqu’en 2009. Parmi eux, près de 5 800 ont développé un diabète de type 1.

Père diabétique, un risque acrru

D’après les résultats, le risque de développer un diabète de type 1 augmente lorsque les parents souffrent eux-mêmes de diabète qu’il soit de type 1, type 2 ou gestationnel. En effet, le risque était multiplié par 5 pour les enfants ayant un père diabétique et par 3 lorsque c'est la mère qui est atteinte.

Plus surprenant, les données montrent que chez les mères non diabétiques l'obésité (indice de masse corporelle supérieur à 30) durant le premier trimestre de grossesse augmente de 30 % le risque pour l'enfant de développer un diabète de type, par rapport aux enfants nés de mères de poids normal.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Une meilleure prévention

Pour les chercheurs, les résultats de cette étude montrent l’importance de prévenir le surpoids et l’obésité des femmes en âge de procréer. « Il ne va pas y avoir une épidémie de diabète de type 1. En revanche, c’est une raison de plus pour lutter contre l’obésité préconceptionnelle et sensibiliser les futures mères pour que leur poids à la conception soit le plus normal possible », commente le Dr Jacky Nizard, gynécologue-obstétricien à la Pitié Salpêtrière.

Ecoutez...
Jacky Nizard, gynécologue-obstétricien à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière : « La consultation préconceptionnelle en cas d'obésité est encore très rare »


Le médecin insiste sur la préparation et l’encadrement des grossesses chez les femmes obèses. « L’obésité peut être comparée à une maladie chronique comme le diabète. Les futures mères doivent donc être adressées à des spécialistes afin que la grossesse se passe au mieux », explique-t-il.

En France en 2009, 160 000 personnes souffraient de diabète de type 1. Son incidence augmente depuis une vingtaine d’années partout dans le monde. Une meilleure prévention pourrait contribuer à réduire le nombre de malades.

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité