• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Tumeur

Première mondiale : son cancer du rein a été traité hors de son corps

Des médecins toulousains ont réalisé une ablation hors du corps de plusieurs tumeurs situées sur un rein, avant de replacer l’organe dans l'organisme de la patiente. 

Première mondiale : son cancer du rein a été traité hors de son corps xmee/istock




L'ESSENTIEL
  • En 2018, environ 15.000 nouveaux cas de cancer du rein ont été diagnostiqués en France.
  • Le tabagisme, le surpoids et l'obésité font partie des facteurs de risque.

C’est une première mondiale et c’est un succès ! À Toulouse, une équipe du CHU a retiré des tumeurs situées sur un rein en dehors du corps d’une patiente grâce à une technologie assistée par des robots. L’opération a permis à la patiente de retrouver une vie normale. 

10 tumeurs situées sur les deux reins 

En octobre 2021, la femme de 68 ans a été diagnostiquée d’un cancer du rein : les médecins ont repéré six tumeurs, de faible agressivité, situées sur le rein gauche, et quatre sur le rein droit. "Elle a été prise en charge en radiologie interventionnelle pour une thermo-ablation percutanée des deux reins : ablation des tumeurs par une source de chaleur introduite à travers la peau", précise le CHU de Toulouse dans un communiqué. Les différents contrôles, réalisés par IRM et scanner, ont montré une disparition totale des tumeurs sur le rein droit, mais la persistante de trois tumeurs au niveau du rein gauche. Ces dernières étaient trop difficiles d’accès pour être correctement traitées. Par ailleurs, l’uretère, le canal qui relie les reins à la vessie, très proche des tumeurs, a été endommagé lors de l’opération. "Une dérivation des urines à travers la peau (néphrostomie) a été nécessaire", précise le document. 

Cancer du rein : une technique innovante et peu-invasive 

Comme les trois tumeurs restantes continuaient leur croissance, les médecins ont proposé d’utiliser une nouvelle technique "consistant à extraire le rein et à réaliser une ablation des trois tumeurs jusqu’alors inaccessibles en 'back table', c’est-à-dire sur une table à coté de la patiente". Dans un second temps, le rein a été réimplanté, et raccordé à l’artère iliaque et à l’uretère. "L’assistance robotique a permis une intervention mini-invasive là où une chirurgie classique aurait été lourde et risquée", observent les auteurs du communiqué. Mais elle a surtout permis à la sexagénaire de retrouver un quotidien "normal": grâce à l’opération, elle n’a plus besoin de la néphrostomie pour l’évacuation de ses urines. "Cette chirurgie robot-assistée exceptionnelle, qui a permis de traiter les cellules tumorales tout en préservant le rein, a évité un handicap définitif à la patiente qui aurait dû vivre avec une néphrostomie permanente", souligne le document.

Comment le cancer du rein est-il soigné ?

Aujourd’hui, plusieurs techniques sont utilisées pour traiter le cancer du rein. La chirurgie est réservée aux cancers localisés. "Dans le cas des cancers qui présentent des métastases, le traitement repose sur des médicaments anticancéreux (thérapies ciblées, immunothérapie), associés ou non à une chirurgie", précise l’Institut national du cancer. Ces dernières années, plusieurs techniques innovantes se sont développées comme le traitement par radiofréquence, qui repose sur l’application de courant électrique dans la tumeur avec une aiguille, ou encore la cryoablation, où une aiguille envoie du froid intense sur les cellules cancéreuses. La méthode utilisée par les spécialistes du CHU de Toulouse vient désormais compléter l’arsenal thérapeutique. "Cette stratégie médicale, pleine d’avenir, ouvre de nouvelles possibilités dans le traitement des lésions multiples et complexes du rein", note le communiqué du CHU de Toulouse.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES