• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Glucose

Crise cardiaque : l'hyperglycémie augmente les risques de décès

Une augmentation anormale du taux de glucose dans le sang est le facteur étant le plus associé aux décès dus à un infarctus du myocarde.

Crise cardiaque : l'hyperglycémie augmente les risques de décès Rungrudee/iStock


  • Publié le 20.09.2022 à 18h50
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, environ 80.000 personnes font un infarctus du myocarde par an.
  • On parle d’hyperglycémie lorsque le sucre dans le sang est supérieur ou égal à 1,10 g/litre, à jeun.

Taux élevé de cholestérol, hypertension, obésité, tabagisme, hyperglycémie… Plusieurs facteurs augmentent le risque de faire une crise cardiaque. Dans une étude parue dans la revue Plos One, des scientifiques de l’université de São Paulo (Brésil) ont mesuré l'impact des changements des facteurs de risque modifiables sur les décès causés par une maladie cardiovasculaire. Pour les besoins des travaux, ils ont analysé les données de la population brésilienne recueillies entre 2005 et 2017, en déterminant le nombre de décès attribués à chaque facteur de risque.

Crise cardiaque : plus de 6.000 décès à cause de l’hyperglycémie

"Les décès dus aux maladies cardiovasculaires ont diminué de 21,42 %, accompagnés d'une baisse du tabagisme (- 33 %) et d'une augmentation de l'hyperglycémie (+ 9,5 %), de l'obésité (+ 31 %) et de la dyslipidémie (+5,2 %), soit un taux élevé de lipides", peut-on lire dans les résultats.

Selon les auteurs, la réduction du tabagisme a permis d’éviter près de 20.000 décès à cause d’une maladie cardiaque au cours de cette période, tandis que la hausse des cas d'hyperglycémie a entraîné plus de 6.000 décès dus à une pathologie cardiovasculaire. Dans l’étude, l’équipe a indiqué que l’association entre l'hyperglycémie et la mortalité provoquée par les affections cardiaques était 5 à 10 fois plus élevée que celle observée pour les autres facteurs de risque, en particulier chez les femmes.

"Une réduction de la prévalence de l'hyperglycémie"

"Pour contribuer à la lutte contre les maladies cardiovasculaires, les recommandations devraient se concentrer sur la réduction de la prévalence de l'hyperglycémie, par le biais de l'éducation nutritionnelle, de restrictions sur les aliments et les boissons contenant des sucres ajoutés ou d'un meilleur accès aux nouvelles classes de médicaments qui réduisent le risque de crise cardiaque mortelle auquel sont confrontés les diabétiques", a déclaré Renato Gaspar, auteur des travaux, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES