• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

Le temps consacré aux jeux vidéo n'a pas d’impact sur le bien-être

Les heures passées à jouer aux jeux vidéo ne semblent pas nuire à la santé mentale des joueurs.

Le temps consacré aux jeux vidéo n'a pas d’impact sur le bien-être scyther5/iStock


  • Publié le 01.08.2022 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les jeux vidéo sont une forme populaire de divertissement, de socialisation, de coopération et de compétition.
  • Environ un milliard de personnes jouent à des jeux vidéo dans le monde.

"L’omniprésence des jeux vidéo alimente les craintes qu'ils soient à l'origine d'une mauvaise santé mentale. Les autorités sanitaires et les gouvernements ont pris des décisions politiques de grande envergure pour lutter contre les risques potentiels des jeux, malgré l'absence de données adéquates. Le décalage entre les préoccupations et les données probantes montre que nous en savons trop peu sur l'impact des jeux sur le bien-être", peut-on lire dans une récente étude parue dans la revue Royal Society Open Science.

Une absence de nocivité sur la santé mentale

Dans le cadre de ces travaux, les chercheurs de l’université d'Oxford ont analysé les données de 38.935 personnes jouant à sept jeux vidéo populaires, tels qu’Animal Crossing : New Horizons, des simulateurs de course comme Gran Turismo Sport et des jeux plus compétitifs, comme Apex Legends et Eve Online.

D’après les scientifiques, il n’existait pas de "lien de cause à effet" entre les jeux et une mauvaise santé mentale, quel que soit le type de jeux auxquels on joue. Cependant, les résultats ont suggéré que les motivations jouaient un rôle dans le bien-être des joueurs.

Une motivation plus saine était associée à un bien-être positif

"Nous avons constaté que la quantité de jeu n'a pas vraiment d'importance (pour le sentiment de bien-être). Ce n'est pas la quantité de jeu, mais la qualité qui compte... S'ils se sentaient obligés de jouer, ils se sentaient moins bien. S'ils jouaient parce qu'ils aimaient ça, les données ne suggèrent pas que cela affecte leur santé mentale. Cela semblait leur donner un fort sentiment positif", a déclaré Andrew K. Przybylski, auteur des recherches, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES