• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Santé

Alcool : il faudrait ne pas en boire du tout avant 40 ans !

La consommation d'alcool n’a aucun effet bénéfique sur la santé des personnes de moins de 40 ans.

Alcool : il faudrait ne pas en boire du tout avant 40 ans ! william87/iStock


  • Publié le 18.07.2022 à 15h15
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, 1,34 milliard de personnes ont consommé des quantités nocives d'alcool.
  • Parmi les adultes ayant bu des quantités dangereuses d'alcool, 59,1 % étaient âgées de 15 à 39 ans et 76,7 % étaient des hommes.
  • 60 % des blessures liées à l'alcool surviennent chez les personnes de moins de 40 ans.

"Les risques pour la santé associés à une consommation modérée d'alcool continuent de faire l'objet de débats. De petites quantités d'alcool peuvent réduire le risque de certains effets sur la santé mais augmenter le risque d'autres effets, ce qui suggère que le risque global dépend, en partie, des taux de maladies de fond, qui varient selon la région, l'âge, le sexe et les années", a écrit un groupe international de chercheurs dans une étude parue dans la revue The Lancet.

Un risque de "perte de santé"

Dans le cadre de ces recherches, les scientifiques ont examiné le risque de la consommation d'alcool sur 22 problèmes de santé, y compris les blessures, les maladies cardiovasculaires et les cancers. Pour cela, ils ont utilisé des données datant de 2020 sur la charge mondiale de morbidité pour les hommes et les femmes âgés de 15 à 95 ans et plus entre 1990 et 2020, dans 204 pays et territoires. À partir de ces informations, les auteurs ont pu estimer la consommation quotidienne moyenne d'alcool qui minimise le risque de problèmes de santé pour une population.

D’après les résultats, la consommation d'alcool n’a aucun avantage pour les jeunes adultes âgés de 15 à 39 ans. Bien au contraire, boire de l’alcool avant 40 ans présente des risques plus élevés pour la santé. Pour cette tranche d'âge, la consommation est associée à des blessures, des accidents de la route, des suicides et des homicides. Selon l’équipe, pour les hommes n’ayant pas encore la quarantaine, la quantité d'alcool recommandée avant de "risquer de perdre la santé" n'était que de 0,136 verre par jour. Cette quantité était légèrement plus élevée pour les femmes âgées de 15 à 39 ans, à savoir 0,273 boisson.

Des petits bénéfices après 40 ans

Pour les adultes de plus de 40 ans, les risques pour la santé liés à la consommation d'alcool varient selon l'âge et la région. Mais d’après les travaux, les personnes ayant plus de la quarantaine peuvent tirer certains avantages d'une petite consommation de boissons alcoolisées. Boire des petites quantités d’alcool, soit un ou deux verres par jour, peut réduire le risque de maladie cardiovasculaire, d'accident vasculaire cérébral et de diabète chez les adultes de cette tranche d’âge.

"Notre message est clair : les jeunes ne devraient pas boire d’alcool, mais les personnes plus âgées peuvent profiter des bénéfices d'une petite consommation de boissons alcoolisées. S'il n'est pas réaliste de penser que les jeunes adultes s'abstiendront de boire, nous pensons qu'il est important de communiquer les dernières données probantes afin que chacun puisse prendre des décisions éclairées concernant sa santé", a déclaré Emmanuela Gakidou, auteure principale de l’étude, dans un communiqué.

Les chercheurs suggèrent que les recommandations mondiales en matière de consommation d'alcool devraient être émises en fonction de l'âge et la région. Selon eux, les directives les plus strictes devraient être destinées aux hommes âgés de 15 à 39 ans, qui sont les plus exposés au risque de consommation nocive d'alcool dans le monde.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES