• CONTACT
Alcool : quels sont les signes d’une maladie du foie ? '); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write(''); newWin.document.write('
'); newWin.document.write(''+divToPrint+''); newWin.document.write('
'); newWin.document.close(); }

QUESTION D'ACTU

Addictions

Alcool : quels sont les signes d’une maladie du foie ?

La consommation excessive d’alcool endommage le foie. À terme, l'addiction peut engendrer différentes maladies, dont la cirrhose. 

Alcool : quels sont les signes d’une maladie du foie ? Rasi Bhadramani/istock


  • Publié le 11.07.2022 à 13h07
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, 49 000 décès liés à l’alcool sont recensés chaque année.
  • 75% des cirrhoses sont dues à l’alcool en France.

"L’abus d’alcool est dangereux pour la santé" : le message est largement diffusé depuis plusieurs années. Une consommation excessive a des conséquences, parfois irréversibles, sur le foie. Par ailleurs, la maladie du foie liée à l’alcool est la première cause de décès lié au foie en France. Selon le Conseil National Professionnel d’Hépato-Gastroentérologie, cette pathologie correspond à "l’ensemble des lésions hépatiques causées par la consommation de boissons alcoolisées". Les scientifiques rappellent qu’il n’y a pas de seuil de consommation sûr, c’est-à-dire qu’il n’existe pas un niveau de consommation en dessous duquel le risque de maladie hépatique liée à l’alcool est nul.

Une maladie, différents stades

La maladie du foie liée à l’alcool se manifeste en différentes étapes. La première est la stéatose hépathique alcoolique, elle correspond à des dépôts graisseux dans les cellules du foie. Certaines personnes ne ressentent aucun symptôme, d’autres peuvent souffrir d’une jaunisse. En cas de baisse de la consommation d’alcool et avec une prise en charge adaptée, il est possible que la stéatose régresse. Dans le cas contraire, elle évolue généralement en fibrose : le centre hépato-biliaire Paul Brousse indique qu’il s’agit d’une "une inflammation liée à la réaction du système immunitaire" qui peut déboucher sur une "nécrose (destruction) des cellules du foie". Il  existe quatre stades, correspondant à la quantité de tissu cicatriciel présent dans le foie. La plupart du temps, la maladie est asymptomatique, et les premières douleurs apparaissent lorsqu’elle évolue en cirrhose, son dernier stade. À ce niveau, les personnes touchées ressentent généralement de la fatigue et des démangeaisons, et parfois une jaunisse. 

Des complications graves

La maladie alcoolique du foie prend une autre ampleur au stade de la cirrhose, avec un risque élevé de complications. "La circulation du sang dans le foie, qui doit pouvoir se faire à un débit élevé, est entravée par la cirrhose : cela peut entraîner une hypertension portale et l'apparition de varices dans l'oesophage, qui peuvent se rompre en entraînant une hémorragie digestive", prévient le centre hépato-biliaire Paul Brousse. Cela peut également conduire à une accumulation de liquide dans l’abdomen, voire à un cancer du foie.

Comment soigner la maladie du foie liée à l’alcool ?

La première étape vers la guérison est le sevrage alcoolique, ou du moins la baisse de la consommation. Des traitements, comme le Baclofène peuvent aider à réduire la dépendance alcoolique. Selon le stade de maladie, différents traitements peuvent être prescrits, mais il y a un risque de décès. Dans le monde, l’alcool est le troisième facteur de risque de mortalité, après l’hypertension artérielle et le tabac.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES