• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies cardiovasculaires

Alcool : plus on boit, plus le risque d'infarctus et d'AVC est grand

L'alcool n'impacte pas l'organisme de la même manière si on en boit peu ou beaucoup. 

Alcool : plus on boit, plus le risque d'infarctus et d'AVC est grand Drazen Zigic / istock.


  • Publié le 07.04.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 12,6% des adultes consomment quotidiennement de l'alcool.
  • La consommation d'alcool est significativement moins fréquente en Ile-de-France (7,1 %), Normandie (7,9 %) et Pays de la Loire (8,1 %), ainsi que dans l'ensemble des DROM.

Selon une nouvelle étude, plus on consomme de l’alcool, plus le risque de développer une maladie cardiovasculaire est grand. On parle par exemple ici de l'hypertension, de l'infarctus du myocarde, de l'accident vasculaire cérébral (AVC), de l'insuffisance cardiaque ou encore de la fibrillation atriale.

Hypertension et coronaropathie

"Quel est vraiment le risque de maladie cardiovasculaire associé à différentes quantités d’alcool, si elles sont consommées régulièrement ?", s’interrogeaient les chercheurs avant de commencer leurs travaux. "Des études observationnelles ont déjà mis au jour des bénéfices cardiovasculaires dus à une consommation modérée d'alcool, tandis que des analyses génétiques récentes ont au contraire indiqué un possible lien causal entre la boisson et le risque accru de maladie cardiovasculaire", précisent-ils.

Cette étude a porté sur 371 463 participants. Après analyse de leurs habitudes de consommation et de leurs données de santé, les scientifiques ont constaté que boire modérément était associée à des augmentations minimes du risque cardiovasculaire, tandis qu'une consommation plus importante d’alcool entrainait mathématiquement des augmentations exponentielles du risque de maladies. "Une majoration d'un degré de la consommation d'alcool était associée à un risque d'hypertension 1,3 fois plus élevé et à un risque de coronaropathie 1,4 fois plus élevé", peut-on lire dans leur compte-rendu.

Pas plus de deux verres par jour

Les chercheurs concluent : "l'épidémiologie génétique indique que la consommation d'alcool, quelle que soit la quantité, est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire, mais qu’il existe des différences de risque marquées entre les niveaux de consommation".

Bien que le volume global d’alcool pur bu en France (11,7 litres par habitant de 15 ans et plus) soit en diminution depuis les années 60, la France reste parmi les pays les plus consommateurs au monde, se situant au sixième rang parmi les 34 pays de l’OCDE. Santé Publique France recommande de ne pas boire plus de deux verres par jour, et pas tous les jours.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES