• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Fortes chaleurs

Canicule : comment éviter le coup de chaleur ?

La chaleur est dangereuse pour l'organisme, mais quelques précautions permettent de limiter les risques. 

Canicule : comment éviter le coup de chaleur ? batuhan toker/ISTOCK


  • Publié le 11.07.2022 à 15h50
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une canicule correspond à des fortes chaleurs, jour et nuit, pendant au moins trois jours.
  • Quel que soit l'âge ou l'état de santé, la chaleur est toujours source de fatigue.
  • Les personnes âgées, les personnes malades et les enfants sont particulièrement fragiles en cas de fortes chaleurs.

Le thermomètre devrait dépasser 40°C cette semaine dans plusieurs régions de France. "Cet épisode de fortes chaleurs devrait donc évoluer vers une canicule", prévient Météo France. Ces conditions météorologiques mettent le corps à rude épreuve, et nécessitent de se protéger. Lorsque les températures sont aussi élevées, il y a un risque important de coup de chaleur ou d’insolation. 

Est-ce un coup de chaleur ou une insolation ? 

Le coup de chaleur est une conséquence d’une exposition prolongée à la chaleur : la température corporelle augmente. Cela engendre de la fièvre, des rougeurs au niveau du visage, des maux de tête, une soif importante, des vomissements. Certaines personnes peuvent avoir des troubles de la conscience, prévient la Croix Rouge. "Il menace principalement les enfants, moins résistants face à une forte chaleur, mais il peut toucher aussi les adultes", ajoute l’association. 

Les symptômes de l’insolation peuvent être proches : fièvre, maux de tête, soif, crampes, mais des coups de soleil, des raideurs dans la nuque et des troubles oculaires peuvent aussi apparaître. L’insolation est la conséquence d’une exposition prolongée au soleil. Comme le coup de chaleur, elle peut avoir des conséquences graves : les deux pathologies peuvent évoluer vers un coma, des troubles du rythme cardiaque, des complications hémorragiques, etc. 

Comment éviter les troubles liés à la chaleur ? 

Il est possible de limiter les risques en prenant quelques précautions pendant les journées de fortes chaleurs. D’abord, il faut boire de l'eau, et ce même si l’on a pas soif. Il est recommandé de boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour. "Ne consommez pas d’alcool : cela diminue les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation, souligne l’Assurance maladie. Évitez aussi les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, cola) ou très sucrées (sodas), car elles augmentent la sécrétion d’urine." Il est aussi possible de consommer davantage de produits riches en eau, comme les fruits et légumes frais, les soupes froides, les compotes et les produits laitiers. 

En parallèle, il est important de limiter au maximum les efforts physiques. Si vous n’avez pas le choix, mieux vaut les faire aux heures les plus fraîches de la journée, soit avant 11 heures et après 22 heures. L’idéal est de rester au frais, dans un endroit climatisé ou sinon de maintenir une température agréable à l’intérieur. "Fermez les volets (et/ou les rideaux) des fenêtres exposées au soleil, recommande l’Assurance maladie. Tant que la température extérieure est supérieure à celle relevée dans votre logement, maintenez aussi toutes les fenêtres closes." Tant que l’air extérieur n’est pas frais, il faut conserver les ouvertures fermées. Si au moment du coucher, vous avez du mal à dormir, une douche fraîche, mais pas froide peut aider à l'endormissement. Surtout, il faudra faire preuve de patience : les températures ne devraient pas baisser avant le 18 juillet. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES