• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Audition

Les humains entendraient aussi bien sous l’eau que… les phoques !

L’être humain a une meilleure ouïe sur terre, mais sous l’eau, nous sommes capables d’entendre aussi bien que certains animaux. 

Les humains entendraient aussi bien sous l’eau que… les phoques ! Philippe Paternolli/istock


  • Publié le 25.05.2022 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les sons créent des mouvements dans l'air, qui parviennent jusqu'à nos oreilles.
  • Les tympans reçoivent ces vibrations, transmises ensuite aux osselets, qui vont créer des remous du liquide auditif.
  • Les mouvements de ce liquide sont envoyés au cerveau grâce au nerf auditif.

L’humain est adapté à la vie sur terre, mais il est aussi à l’aise dans l’eau. Il le serait même plus que ce que l’on pensait jusqu’alors. Une recherche américaine, parue dans Hearing Research, montre que nos capacités auditives sont plus élevées que ce que de précédentes études avaient démontré. L’auteur, Jakob Christensen-Dalsgaard, est un expert en audition animale. Dans son laboratoire de l'Université du Danemark du Sud, il observe les capacités auditives d’espèces comme les cormorans, les geckos, les grenouilles, ou encore les crocodiles.

Des études précédentes.. insuffisantes 

Depuis les années 1950, plusieurs essais ont été réalisés pour mesurer l'audition humaine sous l'eau. Des études ont notamment été réalisées avec du matériel de plongée, d'autres avec des capuchons en néoprène et d'autres avec des masques de plongée remplis d'air, "ce qui peut affecter l'audition des sujets testés", notent les auteurs de la recherche récente. "Mais le point commun à toutes ces études scientifiques est qu'elles trouvent toutes des seuils auditifs supérieurs aux seuils que nous avons trouvés dans notre nouvelle étude", ajoute-t-il. La notion de seuil auditif détermine le niveau sonore à partir duquel nous pouvons entendre. 

Une audition semblable à celle des phoques ou des cormorans 

Pour réaliser ces travaux, les auteurs ont recruté sept participants. Dans leurs conclusions, ils constatent que le seuil d'audition moyen de 71 dB à une fréquence de 500 Hz. "Il est inférieur de 26 dB à l'hypothèse des études précédentes, nous devons donc conclure que les humains entendent nettement mieux sous l'eau que ce qui avait été précédemment rapporté par la science", indique Jakob Christensen-Dalsgaard. Ce seuil correspond au niveau d’audition des cormorans ou des phoques. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à avoir une ouïe parfaite sous l’eau. Le chercheur danois rappelle que pour entendre il faut aussi savoir d’où vient le son, or cette tâche est particulièrement complexe sous l’eau pour un humain. "Dans l'air, nous pouvons déterminer la direction du son à quelques degrés près, mais dans l'eau, il y a une marge d'erreur qui va jusqu'à 90 degrés, précise l’auteur. (…) L’ouïe humaine n'est pas adaptée pour bien fonctionner sous l’eau."

Comment expliquer ces capacités auditives sous-marines ? 

De précédentes études ont émis l'hypothèse que le fonctionnement de l’oreille humaine sous l'eau est lié la conduction osseuse, soit les ondes sonores qui font vibrer le crâne. "Nous pensons que la résonance de l'air enfermé dans l'oreille moyenne amplifie le son et rend l'oreille plus sensible, souligne Jakob Christensen-Dalsgaard. Nous l'avons également montré dans des études précédentes sur des cormorans, des tortues et des grenouilles."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES