• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Suivi médical

Connaître le sexe du bébé permet d’assurer un meilleur suivi de la grossesse

Durant la grossesse, le fait de savoir si l’on attend une fille ou un garçon pourrait améliorer les chances de survie de l’enfant. Selon des scientifiques britanniques, les femmes enceintes dont le fœtus est de sexe masculin sont plus susceptibles de souffrir de complications.

Connaître le sexe du bébé permet d’assurer un meilleur suivi de la grossesse standret/iStock


  • Publié le 29.04.2022 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pendant la deuxième échographie, le professionnel de santé analyse le fœtus, plus précisément sa colonne vertébrale et ses membres de l’épaule jusqu’à la main et de la hanche jusqu’au pied.
  • C'est durant cette deuxième échographie que le sexe du bébé peut être connu

Lors du quatrième mois de grossesse, les futurs parents peuvent découvrir le sexe du bébé pendant la deuxième échographie dite "morphologique". Certains décident de ne pas prendre connaissance de cette information avant la naissance. Pourtant, savoir si l’on va accueillir une petite fille ou un petit garçon pourrait permettre d’assurer le bon déroulement de la grossesse et prévenir les risques liés à la gestation. C’est ce qu’ont indiqué des chercheurs de l’université de Cambridge en Angleterre (Royaume-Uni) dans une étude parue dans la revue Biology of Reproduction.

Pour les besoins de leurs travaux, les scientifiques ont analysé les grossesses des souris de laboratoire. "Des placentas des fœtus les plus légers et les plus lourds ont été prélevés pour évaluer la morphologie du placenta, l'énergie des mitochondries (des structures au sein des cellules qui convertissent l'énergie des aliments en une forme que les cellules peuvent utiliser), les transporteurs de nutriments, le contrôle des hormones et les voies de signalisation", peut-on lire dans les recherches.

Les fœtus de sexe masculin se développent plus rapidement

D’après les résultats, lors d'une grossesse chez la souris, la fonction du placenta varie entre les fœtus de sexe masculin et ceux de sexe féminin. En clair, le sexe de l’enfant peut influer sur le fonctionnement de cet organe d'échanges entre le fœtus et la mère. Les auteurs ont suggéré que les femmes enceintes attendant un petit garçon avaient plus de risques de souffrir de complications, car les fœtus de sexe masculin se développent plus rapidement dans l'utérus.

Selon les chercheurs, encourager les femmes enceintes à modifier leur mode de vie en fonction du sexe de leur bébé pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé de leur enfant. "Nous savons désormais que certaines complications de la grossesse, telles que la pré-éclampsie et le retard de croissance du fœtus, sont plus fréquentes chez les femmes qui attendent des bébés de sexe masculin que chez celles qui portent des bébés de sexe féminin", a déclaré Amanda Sferruzzi-Perri, auteure de l’étude, dans un communiqué.

"Cela pourrait être lié au fait que les fœtus de sexe masculin grandissent plus vite dans l'utérus. Il se peut donc que les nutriments et l’oxygène fournis par la mère à travers le placenta soient facilement limités, et que le bébé de sexe masculin ne reçoit pas tout ce qu'il désire et ce dont il a besoin pour se développer au maximum. Il se peut que leur résistance au stress ou aux mauvaises conditions de la grossesse soit plus faible que celle des filles, dont les besoins sont moindres", a-t-elle ajouté.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES