• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Politique

Comment le visage des candidats peut influencer notre vote ? 


S’il est large ou fin, un visage ne suscite pas les mêmes réactions chez les électeurs. Leur perception du visage des candidat influence leur vote, et celui-ci varie en fonction de leurs opinions politiques. 

Comment le visage des candidats peut influencer notre vote ? 
 bizoo_n/ISTOCK

  • Publié le 09.04.2022 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Si l'égalité femme-homme a progressé, les femmes restent moins nommées que les hommes à des postes importants.
  • Selon les auteurs, cela pourrait être lié à la manière dont les gens perçoivent leur visage.
  • Ils soulignent que ces préjugés sont souvent inconscients.

Dimanche 10 avril, les Français devront faire leur choix parmi les douze candidats à l’élection présidentielle. Le bulletin déposé dans l’urne correspond en principe aux opinions politiques de la personne qui le dépose. Mais, le vote peut être influencé par d’autres facteurs. Dans Journal of the Association for Consumer Research, une équipe de l’université de Toronto montre que le visage des candidats, et leur genre, ont un impact sur le choix des électeurs. 

Des différences entre les hommes et les femmes 

Pankaj Aggarwal, auteur principal de la recherche, et Ahreum Maeng, co-auteur, se sont intéressés aux liens entre le rapport largeur / hauteur d'un visage et la perception de l’autorité. De manière générale, ils observent qu’une personne avec un visage plus large est perçue comme ayant une personnalité plus dominante, avec un leadership plus fort qu'une personne avec un visage plus fin. Dans une série d'expériences, les chercheurs ont découvert que les visages plus larges chez les hommes sont perçus comme reflétant davantage d'autorité, mais ce n’est pas le cas pour les femmes. 

Des variations selon les opinions politiques 

Par ailleurs, selon l’opinion politique de la personne, le ressenti face à un visage varie. "Nous avons constaté que les conservateurs et les libéraux lisaient différemment les signaux d’autorité sur les visages des hommes et des femmes", détaille Pankaj Aggarwal. Dans l’un des tests, les scientifiques ont montré les visages de candidats hommes et femmes à des conservateurs et à des libéraux. Ils ont demandé aux participants d'évaluer leur probabilité d'être élus à des fonctions politiques. Les hommes aux visages plus larges étaient perçus comme plus autoritaires et éligibles, mais ce constat n’était pas valable pour les femmes.

Les chercheurs ont remarqué que les conservateurs avaient un parti pris plus fort contre les visages des femmes au point qu'ils étaient moins susceptibles d'élire une femme candidate, associée pour eux à une autorité en plus faible. En revanche, les libéraux ont indiqué qu'ils étaient plus susceptibles de voter pour une femme. Cependant, comme les conservateurs, ils ne font pas le lien entre autorité et taille du visage chez les femmes. "Cela a des implications pratiques pour la politique, les stéréotypes de genre et la façon dont nous percevons les rôles de leadership dans la société", souligne l’auteur principal de cette recherche. 

D’où viennent ces stéréotypes ?

Selon lui, une des raisons à cette différence de perception est probablement liée au fait que les conservateurs croient au maintien des hiérarchies sociales, tandis que les libéraux essaient de dépasser ce préjugé et de créer une société moins hiérarchisée. "Bien qu'il y ait un effet de stéréotype de genre qui se manifeste chez les libéraux, il n'est pas aussi fort, et en moyenne, ils étaient plus susceptibles d'élire des femmes et de les considérer comme des leaders", poursuit le chercheur. Quant à savoir pourquoi les gens perçoivent un visage plus large comme plus dominant et digne de leadership, Pankaj Aggarwal pense que cela est profondément ancré dans nos esprits. Dans les sociétés traditionnelles, les visages larges étaient associés à l'autorité. Pour autant, l’auteur estime qu'il est important de rester alerte face à ces préjugés. "La chose la plus importante est d’en être conscient et d'essayer de ne pas se laisser guider par eux", souligne-t-il. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES