• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Coronavirus

Covid-19 : comment l’OMS voit évoluer la pandémie ?

Le 30 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a exposé trois scénarios envisageables pour l’épidémie de coronavirus en 2022. Explications.

Covid-19 : comment l’OMS voit évoluer la pandémie ? gorodenkoff/iStock


  • Publié le 31.03.2022 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, le nombre de personnes hospitalisées pour une infection à la Covid-19 continue à augmenter. Les hôpitaux comptaient 21.688 patients mercredi, contre 21.300 mardi et 20.653 sept jours plus tôt.

De quelle manière le coronavirus pourrait-il se développer dans les mois à venir ? C’est la question à laquelle a répondu l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dans une version revisitée de son plan stratégique de lutte contre la pandémie. Le 30 mars, l’autorité sanitaire a présenté, à Genève, son "troisième plan stratégique, qui pourrait et devrait être notre dernier." Lors de cette conférence de presse, l’institution a dévoilé les trois chemins que le virus pourrait emprunter au cours de l'année 2022.

Les trois scénarios de l’OMS sur l’évolution de la pandémie

Dans un premier temps, le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a évoqué le scénario le plus probable. "Le virus va continuer à évoluer, mais la sévérité de la maladie qu'il provoque va aller s'amenuisant au fur et à mesure que l'immunité augmente grâce à la vaccination et aux infections", a-t-il déclaré. Des pics d’infections pourront survenir au fur et à mesure que l'immunité faiblit, ce qui nécessitera des rappels de vaccination en particulier pour les patients les plus fragiles.

"Dans le meilleur des cas, nous pourrions assister à l'émergence de variants moins sévères, et les rappels ou les nouvelles formules de vaccins ne seront pas nécessaires", a précisé le directeur général de l'organisation onusienne. Selon les membres de l’autorité sanitaire, le pire scénario serait l’apparition d’un variant "plus virulent et hautement transmissible" qui pourrait mettre à mal "la protection des populations grâce à une précédente vaccination ou infection."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES