• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé mentale

États-Unis : comment une chanson a permis de réduire les suicides ?

Le titre "1-800-273-8255" de l'artiste hip hop américain Logic est associé à un nombre plus élevé d’appels à l’organisme américain de prévention des suicides... et à une baisse des passages à l'acte. 

États-Unis : comment une chanson a permis de réduire les suicides ? Wacharaphong/istock

  • Publié le 14.12.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le clip vidéo a été vu plus de 430 millions de fois sur Youtube.
  • Il s'agit d'une étude observationnelle : il n’y a pas de preuve d’un lien de cause à effet.
  • En 2019, environ 9 000 personnes se sont suicidées en France.

Le suicide est l’une des principales causes de décès dans le monde, selon l’Organisation mondiale de la santé. En 2019, il était responsable d’un décès sur 100 sur la planète. L’OMS souhaite réduire d’un tiers le nombre de décès par suicide d’ici à 2030. Mais comment y parvenir ? Aux États-Unis, la diffusion d’une chanson a fait ses preuves en termes de prévention. Dans le British Medical Journal, une équipe de recherche explique que le titre "1-800-273-8255" de l'artiste hip hop Logic a été associée à une augmentation des appels à la National Suicide Prevention Lifeline, un organisme de prévention américain, et à une réduction des suicides. 

Plus de 200 vies sauvées 

Le titre de la chanson est une référence directe au numéro de téléphone de la US National Suicide Prevention Lifeline. Elle décrit une personne en crise suicidaire qui appelle ce numéro pour obtenir de l'aide, or, dans le parcours d’une personne suicidaire, ce geste marque un tournant vers l'amélioration et la maîtrise de sa crise. Pour évaluer si le message positif de la chanson était lié à un changement de comportement, des chercheurs dirigés par Thomas Niederkrotenthaler de l'Université de médecine de Vienne ont examiné les liens entre la chanson de Logic et les appels quotidiens au numéro National Suicide Prevention Lifeline ainsi que le nombre de suicides quotidiens aux États-Unis. Ils ont découvert que, au cours de la période de 34 jours suivant les trois événements ayant suscité la plus grande attention du public pour ce titre (la sortie de la chanson, les MTV Video Music Awards 2017 et les Grammy Awards 2018), il y a eu 9 915 appels supplémentaires au numéro pour la prévention du suicide, soit une augmentation de 6,9 ​​% par rapport au nombre prévu. Sur la même période, il y a eu une baisse de 245 suicides, en comparaison aux données attendues soit une diminution de 5,5%.

Quel est l'impact de la médiatisation du suicide ?

Pour les auteurs, ces résultats mettent l’accent sur l’interêt de ces méthodes innovantes et créatives, en collaboration avec d'autres secteurs, comme les industries de la musique et du divertissement, pour promouvoir de nouvelles histoires percutantes auprès du public et ainsi réduire le risque de suicide. Elles doivent montrer la possibilité de maîtriser une crise, plutôt que d’avertir du risque mortel. Alexandra Pitman, l’une des autrices, explique que ces travaux attestent de l’effet Papageno, théorie selon laquelle les reportages sur un individu qui surmonte une crise suicidaire protègent contre le suicide. Le rôle des médias fait aussi partie des éléments de vigilance cités par l’OMS : elle explique que "les reportages des médias sur le suicide peuvent entraîner une augmentation du nombre de suicides par un phénomène d’imitation – surtout si le reportage concerne une personne célèbre ou décrit la méthode de suicide". Elle recommande aux médias de contrebalancer ce type de reportage par d’autres montrant le rétablissement réussi de personnes ayant connu des problèmes de santé mentale ou ayant eu des pensées suicidaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES