• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Développement cognitif

Enfants malentendants : le langage des signes évite le retard de développement

Communiquer aux enfants en utilisant le langage des signes est tout aussi “nourrissant” pour leur cerveau que communiquer par la parole.

Enfants malentendants : le langage des signes évite le retard de développement Merlas/iStock

  • Publié le 28.10.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des recherches précédentes ont établi un lien entre des retards de développement et une exposition inadéquate au langage au début de la vie.
  • Les enfants qui ont tardé à être exposés au langage avaient tendance à avoir plus de problèmes avec le fonctionnement exécutif.

Pour leur bon développement cognitif, les bébés ont besoin d’être nourris de parole. Pour certains enfants malentendants, leur condition provoque souvent un retard de développement. Mais des chercheurs américains estiment, dans une étude parue le 11 octobre dans la revue Child Development, que le langage des signes est tout aussi bénéfique pour le développement des enfants que la communication verbale.

La communication trop souvent associée à la parole

Les enfants malentendants ont souvent des retards de développement et des recherches précédentes ont établi un lien entre de tels retards et une exposition inadéquate au langage au début de la vie. La grande majorité de ces recherches, notent les auteurs de la nouvelle étude, ont associé le langage à la parole. “Presque aucun n’a étudié le développement cognitif des enfants sourds élevés avec la langue des signes, assure Corina Goodwin psycholinguiste et autrice principale de l’étude. Nous constatons qu'une exposition précoce à la langue, qu'elle soit signée ou parlée, favorise le développement de compétences cognitives typiques.”

Pour l’étude, les chercheurs ont recruté 123 enfants, âgés de 3 à 7 ans. Parmi eux, 46 avaient une bonne audition et 77 étaient sourds ou malentendants. Dans ce dernier groupe, 26 ont été exposés au langage des signes dès la naissance tandis que les autres ne l’ont été que plus tard dans la petite enfance. Les chercheurs ont demandé aux parents de répondre à des questions évaluant le fonctionnement exécutif des enfants, c’est-à-dire leur comportement, pensées et émotions devant de nouvelles situations.

Avoir un accès précoce au langage, quel qu’il soit

Les résultats n'ont montré aucune différence entre les enfants exposés à la langue à la naissance, qu’elle soit parlée ou faite avec des signes. Par contre, les enfants qui ont tardé à être exposés au langage avaient tendance à avoir plus de problèmes avec le fonctionnement exécutif. “Nous avons montré que les retards qui ont été observés dans les études précédentes ne concernent pas leur surdité, mais un accès précoce au langage, précise Marie Coppola, psychologue et co-autrice de l’étude.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES