• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vent de panique

Mort d’un nourrisson positif à la Covid-19 : les futures mères doivent-elles s’inquiéter ?

Vendredi dernier en Occitanie, un nouveau-né est décédé alors que sa mère était porteuse de la Covid-19. Le test post-mortem du nourrisson s'est également révélé positif. De tels décès sont très rares.

Mort d’un nourrisson positif à la Covid-19 : les futures mères doivent-elles s’inquiéter ? Prostock-Studio / istock.

  • Publié le 25.08.2021 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le nombre d'enfants hospitalisés a aussi récemment explosé en Martinique et à Nice.
  • Depuis le 20 juillet, la vaccination pour les femmes enceintes est recommandée en France dès le premier trimestre de grossesse.

Alors que l’annonce du décès d’un nouveau-né dont le test Covid-19 post-mortem s'est révélé positif panique de nombreuses femmes enceintes ou désireuses de concevoir, Pourquoi docteur fait le point sur la situation.

Les décès de nourrissons dus à la Covid-19 sont très rares

Pour rassurer les femmes légitimement inquiètes, précisons d’abord que les décès de nourrissons dus à la Covid-19 sont très rares. Dans un registre américain qui a porté sur 3476 grossesses de mère ayant contracté le coronavirus, seuls 206 nouveau-nés sont venus au monde positifs au Sras-Cov-2, soit moins de 10% de la cohorte (sachant qu’un enfant positif ne développe que très rarement une forme grave).

Depuis le début de la crise sanitaire, 7 enfants de moins de 10 ans seraient potentiellement morts de la Covid-19 en France, même si les liens de cause à effet entre les infections et les décès ne sont pas des plus solides. Pour éviter de tels drames, plusieurs études confirment que le recours à la vaccination avant de concevoir ou dès le premier trimestre de grossesse est une réaction efficace.

La vaccination n’augmente pas le risque de fausse couche

Contrairement à ce que certains chiffres relayés sur les réseaux sociaux affirment, "des études qui viennent de sortir récusent le lien entre vaccination et fausse couche", explique Olivier Picone, gynécologue-obstétricien dans les Hauts-de-Seine. Sur France Info, il appelle les femmes enceintes à se faire vacciner "à n’importe quel moment de la grossesse" et assure que "le vaccin n’a pas d’effets secondaires particuliers pendant la grossesse".

Les vaccins ARN font passer des anticorps contre le coronavirus dans le lait maternel

Selon une nouvelle étude du JAMA, "le lait maternel des femmes vaccinées avec le nouveau vaccin ARN Pfizer-BioNTech contient des anticorps IgG(S1) spécifiques anti-SARS-CoV-2". En outre, "nous avons constaté qu'après la deuxième dose, les taux d'IgG(S1) du lait maternel augmentaient", ajoutent les chercheurs.

La Covid-19 augmente le risque d’accouchement prématuré

A l’inverse, la Covid-19 augmente le risque d’accouchement prématurés de 42%, ce qui peut avoir un impact potentiel sur la santé du bébé. Par ailleurs, une mère ayant contracté la Covid-19 a un risque multiplié par 6 de se retrouver en soin intensif, ce qui peut là aussi jouer sur le bon développement de l’enfant à naître.

Les femmes non vaccinées contre la Covid-19 décèdent plus en couche

Enfin, selon une nouvelle recherche basée sur une cohorte de 869 079 personnes, "contracter la Covid-19 est associé à un risque accru de de mortalité pour les femmes qui accouchent", ce qui peut considérablement affecter la future vie du nourrisson.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité