• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Infection bactérienne

Cystite de l'été : 5 remèdes naturels contre les infections urinaires

Si l’infection urinaire, ou cystite, peut être traitée par des antibiotiques, certains remèdes peuvent aussi permettre de soulager cette inflammation de la vessie, notamment en été ou elle se fait plus fréquente.

Cystite de l'été : 5 remèdes naturels contre les infections urinaires sopradit/iStock

  • Publié le 05.07.2021 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Très douloureuses, les infections urinaires ou "cystites" peuvent être soulagées par des remèdes naturels, en complément de la prise d'antibiotiques.
  • Il est par ailleurs conseillé de boire beaucoup d'eau et d'éviter les aliments acidifiants pour soulager les douleurs lors de la miction.

Qu’est-ce qu’une cystite ?

Pathologie fréquente mais particulièrement douloureuse, l’infection urinaire (aussi appelée "cystite") peut toucher plusieurs organes du système urinaire : la vessie, mais aussi l’urètre, les reins et la prostate. Ce sont les femmes qui sont principalement touchées par les infections urinaires, causées par des bactéries. Ces dernières peuvent remonter le long de l’urètre vers la vessie et proliférer dans l’urine.

Apparaissent alors différents symptômes, parmi lesquels des brûlures lors de la miction et un besoin impérieux d’uriner. Des douleurs dans le bassin et, parfois, la présence de sang ou de pus dans l’urine peuvent être constatés.

Si la prise d’antibiotiques est fortement conseillée lorsque l’infection urinaire persiste plus de trois jours ou si elle récidive dans les semaines suivantes, certains traitements naturels permettent d’en soulager les symptômes.

Boire beaucoup d’eau

Pour évacuer les bactéries présentes dans l’urine, il est conseillé de boire beaucoup d’eau, au minimum 2 litres par jour. L’eau permet aussi d’apaiser les brûlures lors de la miction.

Privilégier les boissons diurétiques

Certaines boissons, comme le thé vert nature ou la tisane d’artichaut, sont aussi recommandées pour leur capacité à augmenter la sécrétion urinaire.

Consommer du persil et du thym

Réputé pour ses propriétés antibactériennes, le thym peut aussi être consommé sous forme d’infusion, toutes les 4 heures environ.

Le persil, quant à lui, peut être consommé ciselé dans les salades ou les plats chaud. Riche en vitamine C, il a aussi des propriétés antibactériennes et immunostimulantes.

Consommer des fruits et légumes alcalins

L’été est le moment idéal pour consommer des aliments alcalins, c’est-à-dire qui préservent l’organisme en maintenant un meilleur équilibre acido-basique. Les raisins, les abricots, les figues, les bananes, l’avocat, les dattes, les fraises, les framboises, les pêches et les pommes comptent parmi les fruits les plus alcalins. Du côté des légumes, il est recommandé de consommer des asperges, des betteraves, des brocolis, des carottes, des champignons, des concombres, des épinards, de la salade, des pommes de terre, des haricots verts, des poivrons, des radis et des navets.

À l’inverse, il est recommandé de diminuer sa consommation d’aliments acidifiants comme les laitages, la charcuterie, la viande rouge, l’alcool, les aliments contenant du gluten, le café et les sucres raffinés, qui risquent d’aggraver l’infection urinaire.

Miser sur la canneberge

Aussi appelée cranberry, cette petite baie rouge a longtemps suscité de vifs débats sur ses vertus thérapeutiques. Les études quant à ses bienfaits – en jus, pilules ou en sirops – ne cessaient de se contredire. Une étude publiée en 2016 dans The American Journal of ClinicaL Nutrition a cependant conclu qu’un seul verre de 240 ml – soit un grand verre – de jus de canneberge réduirait de 40 % le risque de récidive de l’infection urinaire.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité