• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé bucco-dentaire

Un algorithme pour prévenir la perte de dents

Sans examen médical, et uniquement grâce à un algorithme, il serait possible de connaître le risque de perte de dents. 

Un algorithme pour prévenir la perte de dents Daria Kulkova/istock

  • Publié le 25.06.2021 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Un algorithme est un outil de calcul très puissant, dont le fonctionnement peut reposer sur l’intelligence artificielle.
  • Des maladies comme la parodontite ou la gingivite sont des facteurs de risque de perte de dent.
  • Des nouveaux dispositifs ont été mis en place pour faciliter l’accès aux soins dentaires : depuis le 1er janvier 2021, les dentiers en résine peuvent être pris en charge à 100%.

Les dents nous permettent de mâcher, de parler mais aussi de sourire ! Si pendant l’enfance, il est tout à fait normal de perdre ses dents de lait, à l’âge adulte, ce phénomène est plus gênant. Des chercheurs en dentaire de la prestigieuse université d’Harvard ont mis au point un outil informatique pour repérer les personnes à risque face à la perte de dents. Dans PLOS ONE, ils expliquent comment fonctionnent ces algorithmes.

La santé bucco-dentaire, un indicateur insuffisant 

"Notre analyse montre que si tous les algorithmes peuvent être des outils d’évaluation du risque, ceux qui intègrent des variables socio-économiques sont particulièrement puissants pour repérer les personnes à haut risque de perdre des dents", explique l’autrice principale de cette étude, Hawazin Elani. Avec son équipe, elle a comparé cinq algorithmes, basé sur différentes combinaisons de variables. Ceux intégrant des données comme le statut socio-économique, la couleur de peau, le niveau d’éducation, le diabète ou l’arthrose donnaient des résultats plus pertinents en comparaison aux algorithmes fonctionnant uniquement grâce à des informations sur la santé bucco-dentaire. Dans cette étude, tous les outils ont été testé sans examen dentaire. 

Des populations précaires plus à risque 

"Nous savons à quel point il est important d’identifier et d’agir rapidement pour prévenir la perte des dents", souligne Jane Barrow, co-autrice de l’étude. Il est possible d’empêcher la perte des dents, si ces signes avant-coureurs sont repérés suffisamment tôt. "De nombreuses personnes, atteintes d’une maladie dentaire, ne vont pas voir de dentiste avant le moment critique où il n’est plus possible de sauver la dent", précisent les scientifiques. Or, plusieurs études précédentes ont montré que les populations précaires et/ou marginalisées sont plus à risque face à la perte de dents, en partie à cause d’un accès limité aux soins dentaires. Ce nouvel outil pourrait être utilisé dans différentes contextes médicaux, et pas uniquement chez un dentiste, ce qui permettrait de dépister un nombre important de personnes. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité