• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Feel good

Covid-19 : 6 bonnes nouvelles sur le front du coronavirus

Une fois n'est pas coutume, les bonnes nouvelles s'enchaînent dans la lutte contre la Covid-19. 

Covid-19 : 6 bonnes nouvelles sur le front du coronavirus Kunal Mahto/iStock

  • Publié le 21.05.2021 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • L'ouverture anticipée de la vaccination permettra, espère le gouvernement, d’atteindre l'objectif de 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin.
  • Le risque de contracter la maladie est réduit de 96,7% chez les personnes anciennement infectées.
  • En Inde, une septuagénaire, laissée pour morte, s'est réveillée juste avant sa crémation après avoir été infecté par la Covid-19.

1/ Avancement de la vaccination pour tous

Pour poursuivre l’accélération de la vaccination, Jean Castex a affirmé jeudi 20 mai en conférence de presse l’avancement de la vaccination pour tous, initialement prévu au 15 juin, dès le 31 mai. Lors de la visite d’un centre de vaccination à Saint-Denis, le Premier ministre a également indiqué que toutes les professions prioritaires, qu’elles soient publiques ou privées, seront éligibles à la vaccination dès le 24 mai sans restriction d’âge. Cela concerne notamment les enseignants, les policiers, les gendarmes, les caissières ou encore les conducteurs de bus. Cette ouverture anticipée permettra, espère le gouvernement, d’atteindre son objectif de 30 millions de primo-vaccinés à la mi-juin. Actuellement, un peu plus de 22 millions de Français ont reçu leur première injection et un peu moins de 10 millions ont eu les deux doses.

2/ Les anticorps contre la Covid-19 restent "jusqu'à 13 mois" dans l'organisme après une infection

Dans la lignée des bonnes nouvelles, une étude réalisée par le centre hospitalier de Strasbourg, pré-publiée le 15 mai dans la revue medRxiv, avance que les anticorps neutralisant le coronavirus persistent “jusqu'à 13 mois après une infection”. Les chercheurs ont suivi pendant plus d'un an 1 309 personnes, dont 393 avaient déjà contracté la Covid-19. Parmi eux, “un an après l'infection, 97% des individus ont gardé leurs anticorps anti-S”, a indiqué le CHU dans un communiqué. En comparant le nombre de réinfections survenues au cours de l'étude au sein de ce groupe avec le nombre de nouvelles infections au sein du groupe témoin de 916 personnes, les chercheurs ont affirmé que le risque de contracter la maladie est “réduit de 96,7% chez les personnes anciennement infectées”, notamment grâce à “la persistance à long terme des anticorps anti-S” dirigés contre la protéine spike, pointe à la surface du virus qui lui permet de s'attaquer aux cellules humaines.

Treize mois après l’infection, la concentration de ces anticorps dans l’organisme reste suffisante pour neutraliser “le virus sauvage (la forme initiale du virus, ndlr) et le variant britannique, mais pas le sud-africain”. Autre bonne nouvelle, la vaccination, même après une seule dose, “renforce la protection contre les variants en augmentant de manière significative” les quantités d’anticorps, se félicitent les chercheurs. Ces derniers prévoient de poursuivre le suivi pour évaluer à 18 mois puis à 24 mois la dynamique des anticorps chez ces patients.

3/ Les vaccins contre la Covid-19 efficaces contre tous les variants

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est réjouie ce jeudi 20 mai en indiquant que les vaccins sont efficaces contre “tous les variants du virus”. Une nouvelle rassurante au moment où le variant indien, quasiment 50% plus contagieux que le variant britannique, qui était lui-même autour de 50% plus contagieux que la souche initiale, progresse rapidement et s’est installé officiellement dans plus de cinquante pays.

Malgré cette bonne nouvelle concernant l’efficacité des vaccins, Catherine Smallwood, la chargée des situations d'urgence à l'OMS Europe, a appelé à continuer à rester prudent face au virus. “La pandémie n’est pas terminée”, a-t-elle rappelé. Même son de cloche chez Hans Kluge, le directeur de l'organisation européenne. “Les vaccins sont peut-être une lumière au bout du tunnel, mais nous ne pouvons pas nous laisser aveugler par cette lumière”, a-t-il affirmé.

4/ Une femme infectée par la Covid-19 se réveille juste avant sa crémation

Enfin, c’est une histoire un peu folle venue d’Inde. Alors que tout le monde la pensait morte, une femme de 76 ans s’est réveillée quelques minutes seulement avant sa crémation. Souffrant de la Covid-19, l’habitante du village de Baramati, à Mudhale, dans la province de Maharashtra, à quelques heures de Bombay, a perdu connaissance, ce qui a fait croire à ses proches qu’elle était décédée.

L’histoire, racontée par le journal India Today, rapporte que l’état de cette femme s’est rapidement dégradé après un test positif au virus, amenant ses proches à la transporter vers l’hôpital le plus proche. La situation sanitaire étant extrêmement compliquée dans le pays, sa famille n’a pas réussi à lui trouver un lit disponible et la septuagénaire a dû patienter dans la voiture. C’est lors de cette interminable attente qu’elle a perdu connaissance et s’est arrêtée de bouger, laissant croire à ses proches qu’elle était décédée. Revenue au domicile, la famille a commencé à préparer le corps et autres rites funéraires avant la crémation. C’est à cet instant que la femme s’est réveillée brusquement avant d’être transportée à l’hôpital Silver Jubilee de Baramati où elle a, cette fois-ci, pu être prise en charge.

5/Le taux d'incidence revue à la baisse 

Par ailleurs, le taux d'incidence a été revu à la baisse de 350 000 cas en France.

6/Accord sur un pass sanitaire européen

Enfin, les eurodéputés et les Etats membres ont trouvé un accord sur un pass sanitaire européen pour voyager cet été. 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité