• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Faux espoir

Covid-19 : la colchicine se révèle être inefficace chez les malades hospitalisés

La colchicine ne permet pas de réduire la mortalité et la durée d’hospitalisation des patients atteints de la Covid-19.

Covid-19 : la colchicine se révèle être inefficace chez les malades hospitalisés Jakub Rupa/iStock

  • Publié le 20.05.2021 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs canadiens avaient fait naître l'espoir que ce traitement puisse bénéficier aux patients atteints de la Covid-19.
  • La Grèce avait autorisé ce médicament pour soigner ses patients.
  • Ces résultats confirment l'inefficacité de ce traitement après l'avoir testé sur plus de 11 000 personnes souffrant de Covid-19.

C’est un espoir de traitement qui disparaît. La colchicine, un anti-inflammatoire notamment utilisé contre la goutte, avait été identifié comme médicament potentiel pour soigner ou atténuer les symptômes de la Covid-19. L’efficacité de ce traitement potentiel a été examiné au travers de l’essai clinique britannique Recovery. Mauvaise nouvelle : les derniers résultats pré-publiés le 18 mai dans la revue medXriv en attendant d’être validés par des pairs montreraient son inefficacité chez les malades du coronavirus hospitalisés. 

La Grèce avait autorisé le médicament

Les chercheurs britanniques ont rapporté que l’utilisation de la colchicine “n’est pas associée à une réduction de la mortalité (…), de la durée d’hospitalisation ou du risque d’être placé sous ventilation mécanique.” Ces conclusions sont issues d’une étude menée sur 11 340 patients en comparant 5 610 personnes qui ont été traitées avec le médicament et 5 730 qui ne l’ont pas reçu. Les résultats ne laissent désormais quasiment plus de place au doute quant à son efficacité. “Malheureusement, il n'y a aucune preuve d'un bénéfice clinique”, a estimé sur Twitter Peter Horby, l'un des responsables de l’étude Recovery.

Ce médicament avait un temps suscité beaucoup d’espoir, notamment du côté de certains chercheurs canadiens qui ont assuré fin janvier dernier que l’anti-inflammatoire pouvait réduire de façon significative les complications et la mortalité chez les patients atteints de la Covid-19. Un espoir qui avait même conduit la Grèce à autoriser son utilisation pour traiter la maladie.

Des premiers doutes confirmés

Il y avait de bonnes raisons de penser que cela pourrait marcher (…) mais nous avons déterminé que la colchicine n’était pas efficace”, a affirmé Martin Landray, un autre responsable de l'essai britannique sur Twitter. Dès février, des premiers doutes avaient été émis. L’Iness, l'autorité officielle québécoise chargée des médicaments, avait alors jugé “prématuré d’appuyer l’usage de la colchicine chez les personnes non hospitalisées avec un diagnostic” de Covid-19. Celle-ci avait même mis en garde contre la “survenue possible d’embolies pulmonaires à la suite de la prise de colchicine dans la population infectée par le SARS-CoV-2 non hospitalisée.”

Le 5 mars, les responsables de Recovery avaient décidé d'interrompre l'essai consacré à la colchicine, la jugeant non-concluante. Le résultat des données collectées jusqu'alors leur ont donné raison.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité