• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Conduite

Pourquoi certains conducteurs sont stressés au volant ?

Certaines personnes seraient particulièrement stressées par les petites accélérations, comme celle que provoque le démarrage lorsque le feu passe du rouge au vert.

Pourquoi certains conducteurs sont stressés au volant ? Merlas/ISTOCK

  • Publié le 11.05.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les participants à cette étude étaient âgés de 18 à 27 ans, et ne souffraient d'aucun problème de vue.
  • Pour les auteurs de ces travaux, ces découvertes sont particulièrement importantes pour l'avenir de l'automobile : les véhicules semi-automatiques pourraient réduire le niveau de stress des conducteurs.

Conduire est stressant : cela implique une vigilance de tous les instants. Mais nous ne sommes pas tous égaux face à la charge émotionnelle au volant. Selon une étude de l’université de Houston, située au Texas, certaines personnes seraient davantage stressées en conduisant. D’après leurs travaux, cela serait particulièrement lié à l’accélération. Ils nomment le phénomène "accelerousal" ("phénomène d'accélération", NDLR), une conjonction entre la charge émotionnelle et l’accélération. Selon Ioannis Pavlidis, le directeur de cette étude, la notion désigne "le stress provoqué par les accélérations, même les plus petites".

Un niveau de stress élevé 

D'après le chercheur et son équipe, ce comportement inné pourrait être lié à une prédisposition génétique. Pour mieux le comprendre, ils ont réalisé un test de conduite avec onze participants. Tous ont conduit le même modèle de voiture, sur un circuit. Pendant qu’ils conduisaient, différentes données ont été récoltées, notamment leur respiration périnasale, grâce à des caméras thermiques, celle-ci est une réponse automatique à une situation de stress. Un ordinateur de bord a enregistré toutes les accélérations, les freinages, et la vitesse. D’après l’analyse réalisée, près de la moitié des conducteurs a ressenti du stress en accélérant, dans des situations semblables au passage d’un feu rouge au vert. L’autre partie des participants n’a manifesté aucun signe de stress. "Les différences étaient significatives, souligne Ioannis Pavlidis, les participants stressés par les accélérations avaient des niveaux de stress 50% plus importants que celui des autres conducteurs, non-anxieux." Après la conduite, tous les participants ont répondu à un questionnaire : les réponses montrent que ceux qui sont stressés se sentent plus fatigués après avoir pris le volant, en comparaison aux autres.

Un phénomène particulièrement dangereux pour les livreurs

Pour les auteurs de cette étude, il est nécessaire de continuer les recherches sur le sujet. Des outils technologiques pourraient être une solution pour diminuer le stress ressenti par ces conducteurs. Cela permettrait d’améliorer la sécurité routière, mais aussi la santé des conducteurs sur le long terme, compte tenu des effets du stress sur l'organisme, indiquent-ils dans un communiqué. "Les livreurs, par exemple, qui sont de plus en plus nombreux dans notre économie, sont exposés à des mouvements d’arrêt et de départ tout le temps, insiste le scientifique. Ainsi, les livreurs qui souffrent de cette charge émotionnelle liée à l’accélération, et qui ne sont pas au courant, pourraient disposer d’un moyen de détection de ce phénomène." Dans l’attente de ces outils, il donne un moyen de savoir si l’on en souffre : si vous constatez que vous êtes plus stressé que votre entourage par la conduite, et également plus fatigué, vous pourriez ressentir cette charge émotionnelle liée à l’accélération.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES