• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alimentation, sport, tabac...

Hypertension artérielle : changez de mode de vie !

Faire attention à son poids, pratiquer de l’exercice physique, limiter sa consommation de sel et manger équilibré permettent de maintenir, voire d’abaisser, la tension artérielle chez les patients qui souffrent d’hypertension légère.

Hypertension artérielle : changez de mode de vie ! Wachiwit/iStock

  • Publié le 03.05.2021 à 20h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les patients atteints d’hypertension de stade 1 sont les personnes qui ont une pression artérielle systolique entre 140 et 159mm Hg et une pression artérielle diastolique entre 90 et 99 mm Hg.
  • Les recommandations de changement de mode de vie ne visent que les patients qui ont un risque faible de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral dans les 10 ans.
  • Les bonnes habitudes sont : adopter un régime alimentaire, limiter son apport en sel, faire du sport quotidiennement, limiter la consommation d'alcool et éviter de fumer.

Les médicaments, ce n’est pas automatique. Des experts de l'American Heart Association ont partagé de nouvelles directives pour les professionnels de santé dans lesquelles ils recommandent au moins 6 mois d’adhésion à un mode de vie sain aux patients qui ont une pression artérielle légèrement élevée avant de “passer aux médicaments”. Ces nouvelles indications ont été publiées le 29 avril dans la revue Hypertension.

Une réévaluation après 6 mois

Les patients atteints d’hypertension de stade 1 sont les personnes qui ont une pression artérielle systolique entre 140 et 159mm Hg et une pression artérielle diastolique entre 90 et 99 mm Hg, selon la définition de la Haute autorité de santé (HAS). Ce sont généralement de jeunes adultes et les risques d’évènements cardiovasculaires sont faibles. Les marqueurs et symptômes sont également légers, que ce soit le niveau du calcium coronarien, l’hypertrophie cardiaque ou encore l'athérosclérose dans les artères du cou. Les professionnels de santé demandent généralement une adaptation des modes de vie pour réduire la pression artérielle mais cela se fait en complément d’une prise de médicaments pour diminuer le risque de développer un problème cardiovasculaire. Pour la première fois, des directives vont dans le sens de commencer directement par un changement du mode de vie avant de penser à prescrire des médicaments.

Les chercheurs de l'American Heart Association préconisent que les patients souffrant d'hypertension de stade 1 et présentant un risque faible, évalué à moins de 10%, de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral dans les 10 ans vont devoir commencer par revoir leur mode de vie avant de refaire un contrôle de la tension artérielle 6 mois plus tard. Si leur pression artérielle n’est pas tombée sous les objectifs (<140/90 mm Hg), alors la prescription d’un médicament devra être étudiée. Pour ceux dont le risque de crise cardiaque ou d’AVC sur 10 ans est supérieur à 10%, les experts recommandent de combiner un traitement antihypertenseur à l’adoption d’un mode de vie sain.

Limiter son apport en sel

L’adoption d’un mode de vie sain comprend différents niveaux. Il s’agit tout d’abord d’avoir un poids idéal, avec un IMC compris entre 18,5 et 25. Ensuite, il faut pratiquer de l’exercice physique tous les jours, de manière modérée à vigoureuse, pendant au moins 30 minutes. Cela comprend aussi un contrôle de son alimentation en adoptant un régime alimentaire sain et équilibré en augmentant son apport en potassium et en réduisant les graisses saturées et les acides gras. Il est également nécessaire de faire attention à son apport en sel qui, s’il reste trop élevé, efface les bénéfices d’une alimentation saine. Enfin, il est recommandé aux patients de limiter leur consommation d'alcool et de ne pas fumer. 

Un seul hypertendu sur deux aurait conscience de sa pathologie. En effet, moins d’un Français sur deux fait régulièrement contrôler sa pression artérielle, bien que ce contrôle soit quasiment systématique lors d’une consultation médicale. Qui plus est, parmi les 53% se dispensant de ce contrôle, un sur cinq déclare boire ou fumer chaque jour. Cette insouciance est révélatrice d’un dangereux manque d’information sur le sujet. En effet, il semblerait que 50% des personnes interrogées ignorent que l’hypertension peut tuer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité