• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Souffrances psychologiques

Covid-19 : plus de 6000 malades en réanimation et des soignants qui en bavent

Pour la première fois depuis plus d'un an, la barre des 6 000 patients hospitalisés en soins critiques à cause de la Covid-19 est symboliquement franchie, et le bien-être des professionnels de santé en est lourdement impacté. 

Covid-19 : plus de 6000 malades en réanimation et des soignants qui en bavent Boyloso / istock.

  • Publié le 28.04.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En France, certains hôpitaux ont installé des hotlines spécifiques et des programmes d'accompagnement psychologique à destination des soignants pendant la pandémie (relaxation, soutien, activités physiques apaisantes, etc.).
  • Par exemple, l’association SPS qui agit pour la santé des soignants a mis en place, dès 2016, un numéro vert (0 805 23 23 36), ainsi qu’une application mobile afin d’apporter une aide psychologique et personnalisée.

Alors que le Gouvernement envisage un assouplissement des restrictions sanitaires, la barre des 6000 personnes en réanimation à cause de la Covid-19 a été franchie en France lundi 26 avril. Bilan : nos soignants, qui prennent en charge des malades de plus en plus jeunes, souffrent. 30% des professionnels de santé disent souffrir d'anxiété, 31,1 % de symptômes dépressifs, et 44% de troubles du sommeil, selon une nouvelle étude de chercheurs de l’AP-HP, de l’Hôpital Louis-Mourier à Colombes et de l’Hôpital Cochin à Paris, en lien avec la Fondation FondaMental. "Des facteurs tels que la charge de travail élevée, y compris de nuit, ainsi que le stress quotidien participent fortement à l’apparition de troubles du sommeil", commentent les experts.

Des symptômes de stress aigu et post-traumatique

Les prévalences des symptômes de stress aigu et post-traumatique se sont également élevées : jusqu'à 56,5 % des soignants ressentent un stress aigu, et 20,2 % des symptômes de stress post-traumatique. "Cette forte prévalence peut s’expliquer par des facteurs traumatisants ou anxiogènes auxquels sont exposés les soignants, tels que l’imprévisibilité de la charge de travail quotidienne, le fardeau de la prise de décision dans des situations particulières, les taux quotidiens élevés de mortalité ou encore les changements récurrents des procédures hospitalières", commentent les auteurs de l’étude.

Pour eux, "ces résultats nous dévoilent une situation préoccupante de l’état de santé mentale des soignants pendant la pandémie de COVID-19, ainsi que dans les futures potentielles crises sanitaires."

"Une prévention ciblée et un soutien psychologique doivent être mis en place"

"Pour le bien-être des professionnels de santé et la qualité des soins pendant la pandémie, une prévention ciblée et un soutien psychologique doivent être mis en place dans de telles situations", préconise le Dr Guessoum, psychiatre à l’Hôpital Cochin. "Des stratégies de prévention et de soutien ciblées sont plus que jamais nécessaires, et ce, à un stade anticipé en cas de futures crises sanitaires", ajoute-t-il.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES