• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Guide de la HAS

Covid-19 : quel test faire ? Suivez le nouveau guide

La Haute Autorité de Santé (HAS) publie un nouveau guide pour aider à s'y retrouver dans tous les tests anti-coronavirus désormais présents sur le marché. 

Covid-19 : quel test faire ? Suivez le nouveau guide Diy13 / istock.

  • Publié le 23.03.2021 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Le test à réaliser varie en fonction de la durée des symptômes et de la situation de chacun (cas contact, opération, voyage, visite en EHPAD...).

Malgré le faux-départ des autotests ce week-end, de plus en plus de dispositifs permettent de dépister la Covid-19, et il n’est pas si facile de s’y retrouver.

Les tests virolologiques ou sérologiques : quelles différences ? 

Commençons par les définir. Les tests virologiques recherchent directement le virus SARS-CoV-2 par de multiples techniques détectant différents composants du virus :
• ses gènes (tests RT-PCR principalement) ;
• ses protéines (tests antigéniques).
Ils servent à savoir si vous êtes actuellement infecté.e par ce virus et si vous devez vous isoler pour ne pas risquer de contaminer celles et ceux que vous rencontrez. Ces tests virologiques peuvent être réalisés par plusieurs types de prélèvements : soit au fond du nez (appelé prélèvement nasopharyngé), soit au fond de la gorge (prélèvement oropharyngé) ou dans la bouche (test salivaire). Les tests les plus fiables sont actuellement les RT-PCR, par prélèvement au fond du nez.

Les tests sérologiques ont pour but de savoir si vous avez été, par le passé, infecté.e par ce virus en recherchant des anticorps que vous avez produit pour le combattre. Ils se font par une prise de sang dans un laboratoire de biologie médicale, sur prescription de votre médecin traitant ou à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt et dont le résultat est rendu directement, en quelques minutes. À ce jour, la présence d’anticorps ne permet pas de garantir que vous serez protégé.e contre la maladie si vous rencontrez à nouveau le virus ou ses variants.

Faire un test en fonction de la durée des symptômes

Une fois les tests bien identifiés, il faut les réaliser en fonction de la durée du vos symptômes. Si vous présentez les symptômes de la Covid-19 depuis 1 à 4 jours, il est recommandé de réaliser un test antigénique chez le pharmacien, en laboratoire de biologie médicale ou en cabinet libéral (résultat en 30 min) ; ou un test RT-PCR en laboratoire de biologie médicale (résultat en 24h à 72h). Si le résultat de votre test antigénique est  positif, quelle que soit votre situation, le ministère des Solidarités et de la Santé recommande un contrôle par test RT-PCR pour identifier s’il s’agit d’un variant. S’il est négatif et que vous présentez un risque de développer une forme grave de la Covid-19 (plus de 65 ans ou maladie reconnue), un contrôle par test RT-PCR sera à réaliser.

Si vous présentez les symptômes de la Covid-19 depuis 5 à 7 jours, il est recommandé de réaliser un test RT-PCR en laboratoire de biologie médicale. Enfin, si vous êtes symptomatique depuis plus de 7 jours, le médecin vous prescrira un test sérologique, à réaliser à partir du 14e jour après le début des symptômes, pour aider à poser le diagnostic (à noter : certaines personnes peuvent avoir un test sérologique négatif et avoir eu la Covid-19).

Sans symptômes : faire un test en fonction des situations

Si vous n’avez pas de symptômes, et que vous soyez vacciné.e ou non, les tests sont recommandés dans les situations suivantes :
- Vous êtes ou avez été en contact avec une personne malade de la Covid-19 (situation appelée "cas-contact") : il faut alors faire un test antigénique, à confirmer par un test RT-PCR si il est positif.
- Vous habitez avec la personne malade : un test RT-PCR ou antigénique sera nécessaire 7 jours après la guérison de la personne malade avec laquelle vous vivez (soit 17 jours après le début de ses symptômes ou du résultat positif de son test).
- Vous n’habitez pas avec la personne malade et vous êtes une personne "contact à risque" : un deuxième test RT-PCR ou antigénique, par prélèvement au fond du nez, est recommandé. Il doit être réalisé 5 à 7 jours après votre dernier contact avec la personne malade.
- Vous participez à un dépistage organisé collectif (dans les écoles, collèges, lycées, universités, établissement de santé ou établissements accueillant des personnes âgées) : le test RT-PCR sur prélèvement salivaire peut être utilisé.
- Vous allez subir une opération : un test de dépistage par RT-PCR peut vous être proposé. 
- Vous avez prévu de voyager : le ministère de l’Intérieur précise qu'au sein de l’Espace Européen et en dehors, à votre retour sur le territoire national, pour les voyageurs de plus de 11 ans, vous devrez présenter le résultat d’un test RT-PCR de moins de 72h. En dehors de l’Espace Européen, en plus du résultat du test RT-PCR, d’autres formalités complémentaires existent (pour en savoir plus, consultez le site du ministère de l’Intérieur, page "attestation de déplacement et de voyage").
- Vous rendez visite à un proche en établissement accueillant des personnes âgées : le ministère des Solidarités et de la Santé invite les proches à se faire tester avant. Le test RT-PCR sur prélèvement au fond du nez est le plus fiable, à ce jour, pour détecter le virus chez les personnes sans symptômes (NDLR : un test de dépistage ne peut pas être exigé pour les visiteurs en EHPAD).

Quand le test n’est-il pas nécessaire ?

Si vous n’êtes dans aucune situation évoquée plus haut et que vous n'avez pas de symptômes, il n’y a pas d’utilité à faire un test. Il n'est pas non plus nécessaire de faire un test avant la vaccination. "En revanche, si vous êtes une personne contact ou en cas de symptômes, vous devrez réaliser un test virologique RT-PCR pour confirmer ou non une infection. En cas de résultat positif ou de symptômes, votre vaccination devra être repoussée. En cas de résultat négatif après 7 jours, vous pouvez vous faire vacciner", conclut la HAS. 

Pour connaitre les lieux où se faire dépister proches de chez vous, consultez le site Sante.fr. Tous ces tests sont pris en charge à 100 % par l’Assurance maladie, pour tous, sans exception.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité