• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Série "les mots de la crise"

Covid-19 : que signifie être «cas contact» avec l'arrivée des variants ?

Très utilisé depuis le début de la crise sanitaire, le terme de "cas contact" est dans toutes les bouches. Voici ce qu'il signifie. 

Covid-19 : que signifie être \ Farknot_Architect / istock.

  • Publié le 05.03.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Etres cas contact signifie avoir été en proximité et sans protection avec une personne positive au SARS-CoV-2
  • Les règles concernant les cas contact -qualité des masques, distanciation- ont évolué avec l'arrivée des variants

Voisins, amis, famille, collègues... Depuis le début de la crise sanitaire, nombreux sont ceux a avoir eu un "cas contact" dans leur entourage, ou l'avoir été eux-mêmes. Pour ceux qui n'ont pas encore vraiment compris ce que cela signifiait, Pourquoi Docteur donne un petit cours de rattrapage.

Absence de mesures de protection

Par définition, un cas contact est une personne qui a été au contact d'un cas positif à la Covid-19, en l'absence de mesures de protection efficaces pendant toute la durée du contact.

En raison de l’émergence et de la diffusion de nouveaux variants caractérisés par une transmissibilité plus élevée, des modifications ont été apportées à la définition d’un contact à risque par rapport à 2020 : les masques grand public en tissu de catégorie 2 ou de masque de fabrication artisanale ne sont plus considérés comme des mesures de protection efficaces, en raison de leur pouvoir filtrant inférieur aux masques à usage médical ou en tissu de catégorie 1 ; la distance physique séparant un cas confirmé d’une personne-contact en dessous de laquelle le contact est considéré comme à risque passe de 1 à 2 mètres. 

Si l’on a été en contact avec une personne testée positive au Covid-19, il est recommandé de suivre les consignes suivantes :
·       s’isoler,
·       réaliser un test,
·       surveiller son état de santé.

Demander un arrêt de travail de 7 jours

L’isolement est recommandé au moins durant 7 jours pour éviter de contaminer ses proches et d’autres personnes, même quand on n’a aucun des signes de la maladie. "En effet, il est possible d’être contagieux 48 heures avant l’apparition des signes, ou encore d’être infecté sans avoir de signes de la maladie (les "asymptomatiques"). L’isolement permet ainsi d’éviter de contaminer ses proches sans le savoir et de mieux contrôler l’épidémie", explique l’Assurance maladie. 

Les personnes infectées peuvent demander un arrêt de travail de 7 jours sur le site declare.ameli.fr, notamment lorsque le télétravail n’est pas possible. L’arrêt débute à la date à laquelle l’Assurance maladie a informé via SMS la personne qu’elle est cas contact. "Si vous vous êtes isolé avant cette date, l’arrêt pourra être rétroactif dans la limite de 4 jours. Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt initial, vous pouvez demander une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours", précisent les autorités sanitaires.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité