• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Poids et santé

Obésité : il n’y a pas d’âge pour perdre du poids

Même après 60 ans, des changements d’habitudes alimentaires et la pratique d'une activité physique permettent de perdre quelques kilos. 

Obésité : il n’y a pas d’âge pour perdre du poids IStocktockphoto.com/Bbbrrn

  • Publié le 21.11.2020 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La perte de poids est toujours possible, quel que soit l'âge.
  • Un rééquilibrage alimentaire et de l'activité physique sont les clés pour perdre quelques kilos.

Un excès de poids n’est pas une fatalité. Même au-delà de 60 ans, il est possible de perdre des kilos. Chez les personnes en situation d’obésité, des changements d’habitude entraînent les mêmes résultats sur la balance, quel que soit l’âge. C’est le constat d’une équipe de recherche de l’université de Warwick, au Royaume-Uni. Leurs résultats ont été publiés sur le site spécialisé Clinical Endocrinology. 

Un programme basé sur l’alimentation, l’activité physique et le soutien psychologique 

Il y a de multiples raisons pour lesquelles les gens sous-estiment la perte de poids chez les personnes âgées, précise Thomas Barber, auteur principal de l’étude. Cela inclut aussi une perception agiste, selon laquelle, la perte de poids n’a pas d’intérêt chez les personnes âgées, et une mauvaise interprétation de leur capacité à perdre du poids grâce à des modifications de l’alimentation et une augmentation de l’exercice physique.” Pour sa recherche, 242 patients atteints d’obésité ont été recrutés. Tous suivaient un programme pour perdre du poids au sein des hôpitaux universitaires de Coventry et Warwickshire (UHCW). Ces accompagnements sont basés sur des changements d’habitude adaptés à chaque patient : ils concernent l’alimentation, le soutien psychologique mais aussi l’activité physique. Les participants à l’étude ont été accompagnés pendant une durée moyenne de trois ans. 

Des comorbidités plus fréquentes avec l’âge

Les chercheurs ont comparé les résultats entre les plus de 60 ans et les moins de 60 ans. Dans le premier groupe, la perte de poids était d’environ 7,3% de la masse corporelle, contre 6,9% chez les moins de 60 ans. “La perte de poids est importante à n’importe quel âge, souligne Thomas Barber, mais en vieillissant, les risques de développer des comorbidités associées à l’obésité augmentent." D’après lui, cela rend un amincissement encore plus nécessaire pour éviter de développer du diabète, de l’ostéoarthrite, etc. Au total, il y a plus de 50 comorbidités associées à l’obésité. Le risque de les développer diminue dès lors qu’une perte de poids est enclenchée.

650 millions d’adultes à travers le monde 

L’obésité est caractérisée par un indice de masse corporelle supérieur à 30. Lorsqu’il dépasse 40, les médecins parlent d’obésité morbide. Pour obtenir cette donnée, il faut diviser le poids par la taille au carré. Les causes de cette maladie sont nombreuses : déséquilibre entre apports et dépenses énergétiques, facteurs héréditaires, maladies, problèmes psychologiques, rythme de vie, etc. D’après l’Organisation mondiale de la santé, plus de 650 millions d’adultes souffraient d’obésité en 2016. 


Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité