• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

ANSM

Vaccin contre la grippe : le plaidoyer des autorités sanitaires

Alors le coronavirus et la grippe vont circuler en même temps, les autorités sanitaires soulignent l’importance majeure d’une couverture vaccinale antigrippale élevée chez les personnes fragiles et les professionnels de santé.

Vaccin contre la grippe : le plaidoyer des autorités sanitaires Manit Chaidee / istock.

  • Publié le 14.10.2020 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Pour cette campagne vaccinale, l'objectif est d’approcher les 75% de couverture chez les personnes fragiles.
  • La vaccination contre la grippe reste très insuffisante chez les professionnels de santé.
"Dans le contexte sanitaire inédit que connaît la France depuis plusieurs mois, cette nouvelle édition de la campagne de vaccination antigrippale donnera, plus encore que les années précédentes, la priorité à la vaccination des personnes les plus fragiles et des soignants". Dans un communiqué, l’ANSM, soutenue par les autorités sanitaires, plaide pour une vaccination massive contre la grippe, qu’il est possible de réaliser depuis mardi 13 octobre jusqu’au 31 janvier 2021.

Approcher les 75% de couverture vaccinale

Chaque hiver, 2 à 6 millions de personnes sont touchées par le virus de la grippe, qui se manifestent par des symptômes de type forte fièvre, toux, douleurs, fatigue intense… Cette maladie est parfois mortelle, en particulier pour les personnes fragiles, qui peuvent développer des pneumonies ou voir s’aggraver une maladie chronique déjà existante.

Durant la saison 2019-2020, la surveillance menée par Santé Publique France a montré que les trois-quarts des personnes admises en réanimation pour une grippe grave présentait au moins un des facteurs de risque (âge, pathologie chronique, grossesse, obésité). Or, parmi-celles-ci, moins d’un tiers avaient été vaccinées.

"Pour cette campagne vaccinale, l'objectif est d’approcher les 75% de couverture telle que préconisée par l’OMS chez les personnes ciblées par les recommandations", poursuit l’ANSM. L’année dernière, le taux de couverture vaccinale de la population ciblée par ces recommandations n’était que de 47,8%. Elle atteignait 52% pour les plus de 65 ans mais n’était que de 30% pour les moins de 65 ans à risque. Par ailleurs, "elle reste très insuffisante chez les professionnels de santé, avec une grande hétérogénéité constatée, notamment en établissements de santé et dans les Ehpad", insiste l’agence sanitaire.

Facebook interdit les publicités anti-vaccination

"L'adoption de tous les gestes barrières et le respect des recommandations sur le port du masque pour prévenir la Covid-19 restent par ailleurs de rigueur pour l’ensemble de la population, car elles permettent de prévenir également la propagation du virus de la grippe", conclut l’ANSM.

Dans la même dynamique, le réseau social Facebook a fait savoir mardi 13 octobre qu’il interdirait désormais les annonces cherchant à dissuader les utilisateurs d’aller se faire vacciner.


Publicité
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité