• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Société Francophone du Diabète

Grippe, infections respiratoires : "la vaccination est recommandée pour tous les diabétiques"

Le risque de décès par cause infectieuse est multiplié par huit en cas de diabète, d'où les inquiétudes de la Société Francophone du Diabète face à l'insuffisance de la couverture vaccinale de ces malades. 

Grippe, infections respiratoires : \ simpson33 / istock.

  • Publié le 11.09.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • 6% des hospitalisations et 12% des décès de cause infectieuse sont liés au diabète.
  • La SFD invite fortement les personnes souffrant de diabète à se faire vacciner, notamment contre la grippe et les infections respiratoires.
Face à l’épidémie de Coronavirus, la Société Francophone du Diabète invite fortement les personnes souffrant de diabète à se faire vacciner, notamment contre la grippe et les infections respiratoires.
"Alors que les complications liées aux infections ont un retentissement majeur sur l’espérance de vie et la qualité de vie des personnes vivant avec un diabète, la vaccination qui pourrait prévenir ces infections est insuffisamment adoptée. Une situation problématique qui résonne particulièrement dans le contexte épidémique actuel de la Covid-19", estiment les professionnels de santé.

Insuffisance de la couverture vaccinale

Les auteurs d’une étude publiée en 2018 dans la revue Diabetes Care ont estimé que 6% des hospitalisations et 12% des décès de cause infectieuse étaient liés au diabète. En prenant un autre point de vue : le risque de décès de cause infectieuse est multiplié par 8 en cas de diabète. Que ce soient des infections pulmonaires, digestives, ou encore urogénitales, le diabète augmente de façon significative le risque de les développer sous une forme grave.
Or, certaines de ces infections pourraient être évitées par la vaccination, notamment contre la grippe ou encore certaines infections respiratoires à pneumocoques. La Société Francophone du Diabète rappelle "l’insuffisance de la couverture vaccinale contre la grippe chez les sujets diabétiques de moins de 65 ans, alors qu’elle est recommandée chez toute personne diabétique par l’OMS, la HAS en France et les sociétés savantes internationales".

La vaccination pneumococcique

Ce retard dans les stratégies vaccinales est encore plus alarmant dans le cas des infections respiratoires (la surinfection par pneumocoque est d’ailleurs fréquente après une infection virale telle que la grippe, NDLR). Chez les jeunes diabétiques, un risque d’infection respiratoire invasive à pneumocoque est multiplié par 3,8, une augmentation qui passe à 4,6 pour les 16-64 ans. "La vaccination pneumococcique est recommandée chez toutes les personnes diabétiques par l’ADA (American Diabetes Association) au niveau international et selon le calendrier vaccinal français chez les diabétiques non équilibrés par le simple régime", insiste la Société Francophone du Diabète.
Comment expliquer cette augmentation du risque infectieux chez les personnes diabétiques ? Tout d’abord, des altérations du système immunitaire sont présentes chez les patients et favorisent cette infection. De plus, le développement de certains germes serait facilité par un environnement riche en glucose. Enfin, les complications du diabète, comme par exemple les altérations de la microcirculation, sont impliquées. Une circulation sanguine perturbée pourrait retarder la réponse à l’infection et la cicatrisation des plaies.

Conséquences sur la qualité de vie et l’espérance de vie

"Il est essentiel d’intégrer la prévention des maladies infectieuses comme une composante majeure du parcours de soins de la personne diabétique et de renforcer la stratégie vaccinale pour réduire les hospitalisations et les décès dus aux maladies infectieuses. Ces infections ont des conséquences sur la qualité de vie et l’espérance de vie ", conclut le Pr Ariane Sultan, endocrinologue au CHU de Montpellier.
Plus globalement, l’Académie de médecine a réclamé, dans un communiqué en date du 13 mai dernier, de “rendre obligatoire la vaccination antigrippale pour tous les soignants et les personnels sociaux en contact avec les personnes vulnérables, en particulier dans les EHPAD, les institutions, les hôpitaux et les crèches.” Pour le reste de la population, l’idée d’une vaccination plus importante que d’habitude est également évoquée. Elle est notamment partagée par la Haute Autorité de Santé (HAS) qui va, selon Le Monde, lancer mi-octobre une campagne pour encourager, plus que d’habitude, les Français à se faire vacciner contre la grippe.
https://www.pourquoidocteur.fr/MaladiesPkoidoc/1119-Diabete-pour-etre-un-malade-en-bonne-sante
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité