• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Maternité

Allaitement : probablement pas de transmission possible de la Covid-19

Des chercheurs ont étudié 64 échantillons de lait maternel de femmes infectées par la Covid-19. Selon leur étude, il est peu probable qu'une mère contamine son enfant en lui donnant le sein.

Allaitement : probablement pas de transmission possible de la Covid-19 Jardson-fotoadoismacapa/iStock

  • Publié le 30.08.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


La Covid-19 peut-elle se transmettre par le lait maternel ? Pour répondre à cette question, des scientifiques de l'école de médecine de l'université de Californie San Diego et de l'université de Californie de Los Angeles (Etats-Unis) ont publié une étude du 19 août dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), revue américaine avec comité de lecture. Ils ont examiné 64 échantillons de 18 américaines infectées par la Covid-19. S'ils ont découvert une trace du virus dans l'un des échantillons, ils ont remarqué qu'il était incapable de se dupliquer et donc de contaminer le nourrisson.

La détection de l'ARN viral n'équivaut pas à une infection. Il doit croître et se multiplier pour être infectieux et nous n'avons trouvé cela dans aucun de nos échantillons, a déclaré Christina Chambers, une des principales autrices de l'étude et professeure de pédiatrie à l'école de médecine de l'université de San Diego. Nos résultats suggèrent que le lait maternel lui-même n'est probablement pas une source d'infection pour le nourrisson.”

Encourager à continuer d'allaiter

Un résultat que l'autre principale autrice de l'étude souhaite rassurant pour les mères. “En l'absence de données, certaines femmes infectées par le SARS-CoV-2 ont choisi de ne pas allaiter du tout, assure Grace Aldrovandi, cheffe de la division des maladies infectieuses à l'hôpital pour enfants Mattel de l'université de Californie de Los Angeles. Nous espérons que nos résultats et les études futures donneront aux femmes l'assurance dont elles ont besoin pour allaiter. Le lait maternel offre des avantages inestimables à la mère et au bébé.”

À ce jour, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande, en cas d'allaitement, de se laver régulièrement les mains et de porter un masque pour éviter de contaminer l'enfant. L'allaitement maternel précoce est associé à un risque réduit de syndrome de mort subite du nourrisson et d'obésité chez les enfants, ainsi qu'à une amélioration de la santé immunitaire. Chez les mères, l'allaitement a été associé à des risques plus faibles de cancer du sein et de l'ovaire, de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2.

Pas de risque détecté dans le lait pasteurisé

Voici certainement les mères rassurées, mais qu'en est-il des banques de lait ? Les chercheurs ont inoculé le coronavirus dans deux échantillons de lait maternel de deux donneuses différentes. Après pasteurisation à la méthode Holder — couramment utilisée dans ces établissements qui consiste à chauffer le lait à 62,5° C pendant 30 minutes puis à le refroidir à 4° C — aucun virus infectieux n'a été détecté dans aucun des deux échantillons.

C'est une découverte très positive pour le lait de donneuse, sur lequel tant de nourrissons, en particulier ceux nés prématurément, comptent, sourit Christina Chambers. Nos résultats comblent certaines lacunes importantes, mais d'autres études sont nécessaires avec des échantillons de plus grande taille pour confirmer ces résultats.” La chercheuse espère également que des recherches soient menées sur la transmission ou non de composants antiviraux actifs protégeant le nourisson de la Covid-19.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité