• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Au cas par cas

Hypertension : comment trouver le bon traitement ?

L'hypertension est difficile à prendre en charge. C'est pourquoi, il est indispensable de trouver le médicament adapté à son cas. Le point sur les différents traitements et leurs effets secondaires. 

Hypertension : comment trouver le bon traitement ? Ivan-balvan/iStock

  • Publié le 27.05.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'hypertension artérielle, ou haute pression sanguine, représente une pression anormalement forte du sang sur la paroi des artères. Chez une personne sans problème, la tension artérielle s’élève en situation de stress ou durant un effort physique. Chez les hypertendus, la tension reste élevée constamment, même au repos ou sans stress. En France, 15 millions de personnes sont concernées et seulement 11 millions prennent un traitement. L’hypertension étant très différente en fonction du patient, de nombreux médicaments existent. Le point sur leurs mécanismes et leurs effets secondaires.   

Les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II (ARA-II) ou sartans

Ces médicaments bloquent l'effet de l'angiotensine II au niveau des récepteurs AT1 de l'angiotensine. Les principaux effets indésirables sont l’hypotension artérielle, une insuffisance rénale fonctionnelle ou une hyperkaliémie (excès de potassium dans le plasma sanguin). Ils ont été également accusés un temps de majorer le risque d'infarctus du myocarde.

Les diurétiques 

Ces derniers agissent sur le rein et sont généralement associés aux autres médicaments dont ils augmentent l'action sur la tension. Ils peuvent malheureusement entraîner du diabète. A forte dose, ils peuvent également avoir des conséquences néfastes sur la sexualité comme des troubles de l’érection ou de la libido.

Les Inhibiteurs de l’Enzyme de Conversion (IEC)

Ils ont une action favorable sur les artères et sur le cœur et sont également utilisés pour soigner l’insuffisance cardiaque. L’effet secondaire principal est la toux mais celle-ci disparaît après arrêt du traitement.

Les Inhibiteurs de l’aminopeptidase A dans le cerveau 

Le Firibastat est une molécule qui a été proposée depuis quelques années comme pouvant être une option thérapeutique chez l’homme. Elle a été testée sur des modèles animaux puis chez le volontaire sain. C’est une pro-drogue qui passe la barrière hémato-encéphalique, qui se transforme dans le cerveau dans un produit qui va bloquer l’aminopeptidase A et provoquer un effet diurétique mais qui n’est pas diurétique (cela peut donc avoir un effet particulier pour les hypertensions qui ne sont pas liées au sel), une diminution du système nerveux sympathique et une diminution de la vasopressine. C’est un antihypertenseur et pas un hypotenseur”, explique Jean-Jacques Mourad, professeur de médecine et chef du service de médecine interne du Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, dans une émission de Fréquence Médicale sur les hypertensions difficiles à traiter.

Avoir une molécule qui s’ajuste au niveau initial de la pression artérielle (…) est assez intéressant et prometteur en terme de tolérance, en particulier pour la population à rénine basse comme les obèses et les Afro-Américains. Ces derniers ont un deuxième risque associé à l’hypertension : le diabète. Le problème, c’est que quand on leur donne des diurétiques, car ils ne répondent qu’à cela, cela augmente le risque de diabète. Ce n’est donc pas la meilleure des idées. C’est pourquoi, un effet diurétique adapté à leur physiologie, exempt des complications des diurétiques paraît une option intéressante pour eux”, poursuit-il.

"Pour conforter les  résultats obtenus dans un premier essai clinique, une nouvelle étude  de phase III est actuellement en cours sur cette molécule sur davantage de patients et avec un groupe placebo". Quant aux effets secondaires, à huit semaines d'essai clinique, “il n’y a pas de choses catastrophiques d’un point de vue biologique”, rapporte Jean-Jacques Mourad. “On voit un peu de maux de tête mais c’est difficile de savoir si c’est vraiment à cause de ça. Quelques réactions cutanées ont été observées mais avec une fréquence moindre qu’avec les diurétiques. Des érythèmes polymorphes ont notamment été observés mais chez moins de 10% des patients et c’est un phénomène totalement réversible”, assure le médecin.

Les inhibiteurs de la rénine (IDR)

Ils agissent en bloquant une substance sécrétée par le rein à l’origine de  la contraction des artères. Ils entraînent souvent de la toux et, bien plus rarement, des éruptions cutanées ou une neutropénie (trouble hématologique caractérisé par un taux bas de granulocytes — ou polynucléaires — neutrophiles dans le sang).

Les bêta-bloquants

Ils réduisent la fréquence et la force des battements cardiaques en diminuant l’activité du système nerveux. Il arrive qu’ils entraînent de la somnolence ou de la fatigue, une respiration sifflante et des difficultés respiratoires, de la dépression, des cauchemars, des mains et des pieds froids, un étourdissement ou encore un gonflement inhabituel des pieds et des chevilles.

Les antagonistes calciques

Ils assouplissent les artères et aident dans l'angine de poitrine mais peuvent entraîner des œdèmes des chevilles. 

Les alpha-bloquants

Ils agissent directement sur les artères mais peuvent entraîner des baisses de tension quand on se tient debout.

Voir ci-dessous la vidéo de Fréquence Médicale : 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité