• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Cyber-diagnostic

Diagnostics sur internet : justes dans seulement 36% des cas

La recherche d’un diagnostic sur internet en fonction de ses symptômes ne serait efficace que dans 36% des cas.

Diagnostics sur internet : justes dans seulement 36% des cas Fizkes/iStock

  • Publié le 23.05.2020 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les chercheurs ont épluché les trois premières pages de résultats sur les diagnostics sur Google, Yahoo, Ask, Search Encrypt et Bing.
  • Les chercheurs ont épluché les trois premières pages de résultats concernant les diagnostics sur Google, Yahoo, Ask, Search Encrypt et Bing.
  • Les conseils prodigués par le site pour trouver une aide médicale étaient justes dans 49% des cas.
  • Les cyber-conseils sur une urgence médicale sont un peu plus efficaces et justes à 60%.

Sur internet, les recherches en santé ont explosé, si bien que Google traite 70 000 recherches liées à la santé toutes les minutes. Parmi ces recherches, de nombreuses concernent la recherche d’un diagnostic pour savoir si oui ou non nos symptômes sont synonymes d’une infection au Covid-19. Des chercheurs australiens de l’Université d’Edith Cowan se sont penchés sur ces diagnostics en ligne pour estimer leur véracité. Ils ont publié leurs résultats dans la revue Medical journal of Australia.

Beaucoup de prudence

La conclusion des chercheurs est que les diagnostic en ligne ne sont justes que dans 36% des cas. Pour arriver à ce chiffre, ils ont étudier les 36 sites qui remontent le plus souvent après une recherche sur les moteurs de recherche Google, Yahoo, Ask, Search Encrypt et Bing, soit les trois premières pages de résultats. Sur 1 170 tests, qui correspondaient tous à des scénarios différents, les 36 sites n'ont été efficaces que dans 36% des cas. Ces sites peuvent ensuite conseiller, en fonction du résultat, d'aller consulter un médecin ou même d'aller à l'hôpital. Les conseils prodigués par le site pour trouver une aide médicale étaient justes dans 49% des cas.

Les limite de ce cyber-diagnostic sont nombreuses et potentiellement dangereuses. “La plupart du temps, ces outils ne sont pas fiables et dans le pire des cas, ils peuvent même être dangereux, avance Michella Hill, l'auteure principale de l'étude. Nous avons tous été un 'cybercondriaque' à un moment ou à un autre en 'googlant' les premiers signes d'un mal de crâne. Mais en réalité, c'est sites internet et ces applis devraient être utilisées avec beaucoup de prudence. Elles ne connaissent ni votre historique médical ni vos autres symptômes. Les personnes ayant peu de connaissances médicales peuvent penser que cet avis donné sur internet est exact ou même qu'ils ont une maladie qui n'est pas grave, alors que ça peut être totalement l’inverse.”

Pour une urgence, les sites efficaces dans 60% des cas

Les chercheurs notent toutefois que les conseils sur une urgence médicale sont un peu meilleurs que pour le diagnostic exact. “Pour les situations qui nécessitent une consultation en urgence chez un médecin ou même un passage aux urgences, les avis des sites internet étaient exacts dans 60% des cas. En revanche, lorsqu'il ne s'agit pas d'urgence, ce taux baissait à 30 ou 40%.” Même si ce chiffre est plus élevé que pour un simple diagnostic, il montre les limites des sites internet qui ne peuvent se substituer à un médecin généraliste ou à un spécialiste.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité