• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Harcèlement sexuel : les enfants sont exposés à des risques accrus sur Internet pendant le confinement

Alors que plus d'un milliard et demi d'enfants sont confinés dans le monde et obligés d'utiliser les écrans pour poursuivre leur scolarité, l'Unicef s'inquiète qu'ils soient plus vulnérables face aux prédateurs sexuels qui opèrent en ligne. 

Harcèlement sexuel : les enfants sont exposés à des risques accrus sur Internet pendant le confinement Wavebreakmedia/iStock

  • Publié le 19.04.2020 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus d’un milliard et demi d’enfants et de jeunes sont touchés par la fermeture de leur école dans le monde à cause du contexte épidémique. Nombre de ces élèves suivent désormais les cours à distance et entretiennent davantage leurs relations sociales en ligne, ce qui inquiète l'Unicef et ses partenaires, dont l'Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Le fait de passer plus de temps sur les écrans peut rendre les enfants plus vulnérables au pédopiégeage* et à l’exploitation sexuelle sur Internet, les prédateurs cherchant à tirer parti de la situation, alerte l'Unicef.

"Face à la menace que représente le Covid-19, la vie de millions d’enfants se limite temporairement à leur domicile et à leurs écrans. Nous devons les aider à appréhender cette nouvelle réalité, a déclaré la directrice générale d’UNICEF, Henrietta Fore dans un communiqué. Nous appelons les États et le secteur privé à unir leurs forces pour protéger les enfants et les jeunes en ligne via des fonctionnalités de sécurité améliorées et la mise en place de nouveaux outils pour aider les parents et les éducateurs à enseigner aux enfants les précautions nécessaires pour utiliser Internet de manière sûre.” De quels outils parle-t-on ?

Les recommandations de l'Unicef et l'OMS

Parmi les recommandations provisoires visant à limiter les risques en ligne pour les enfants durant la période de confinement, l'Unicef aux établissements scolaires de “mettre à jour les règles de protection actuelles pour refléter les nouvelles réalités auxquelles sont confrontés les enfants qui étudient désormais de chez eux et promouvoir les bons comportements en ligne, veiller à leur application, et s’assurer que les enfants ont à tout moment accès à des services de soutien psychologique en milieu scolaire.” 

De même, les autorités recommandent aux parents de s’assurer que les appareils des enfants font l’objet de mises à jour logicielles régulières et qu’ils sont dotés de programmes antivirus, d'échanger avec eux sur leurs usages et leurs fréquentations en ligne, de fixer des règles d’utilisation d’Internet (où, quand, comment) et d'être vigilants.  

Enfin, l'Unicef préconise aux Etats de “renforcer les services de protection de l’enfance afin de s’assurer qu’ils restent ouverts et actifs pendant toute la durée de la pandémie, de former les personnels de la santé, de l’éducation et des services sociaux aux conséquences potentielles de l'épidémie sur le bien-être des enfants, et notamment à l’accroissement des risques sur Internet et d'intensifier les campagnes de sensibilisation à la sécurité des enfants en ligne.”

Le pédopiégeage sur les réseaux sociaux

*Le pédopiégeage est une stratégie de séduction qui consiste à se lier d'amitié et à établir un lien avec un enfant, et parfois sa famille, dans le but de réduire ses inhibitions et abuser de lui sexuellement. Selon la NSPCC (Société nationale pour la prévention de la cruauté envers les enfants), 70% des méthodologies de pédopiégeage ont lieu sur les réseaux sociaux : 32% des cas se produisent sur Instagram, 23% sur Facebook et 14% sur Snapchat.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité