Publicité

QUESTION D'ACTU

Smartphones, ordinateurs, télévisions, etc

Enfance : un usage intensif des écrans modifie la structure du cerveau

Les enfants qui passent beaucoup de temps sur les écrans obtiennent de moins bons scores aux tests de language, d’écriture et de lecture.  

Enfance : un usage intensif des écrans modifie la structure du cerveau Tetiana Soares/istock

  • Publié 06.11.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Quelles sont les conséquences d’une utilisation importante des écrans par les enfants ? On connaît déjà ses effets sur la vue, mais des chercheurs américains montrent que la construction du cerveau des plus jeunes est aussi altérée par un usage trop intense de ces outils. Dans une étude publiée par JAMA Pediatrics et réalisée au sein du Centre médical de l’hôpital pour enfants de Cincinatti, des chercheurs montrent que les enfants qui utilisent le plus les écrans ont de moins bons scores lors de tests de langage, d’écriture et de lecture. 

De moins bons résultats dans les tests cognitifs 

Pour les besoins de cette recherche, 47 enfants en bonne santé, dont 27 filles et 20 garçons, ont été recrutés. Tous avaient entre 3 et 5 ans et ont réalisé des tests cognitifs. Les médecins ont fait des IRM pour analyser la densité de matière blanche dans le cerveau et son intégrité structurelle. La matière banche ressemble à une accumulation de câbles, entourés de myéline, et qui permettent aux différentes zones du cerveau de communiquer. En parallèle, les parents ont répondu à un questionnaire sur la relation de leurs enfants aux écrans.

Les scientifiques ont constaté que les enfants qui passaient le plus de temps sur les écrans avaient les moins bons scores dans les tests de langage : ils avaient besoin de plus de temps pour nommer des objets, et lors des tests d’écriture et de lecture. L’intégrité de leur matière blanche était également plus faible, ce qui signifie que les connexions nerveuses étaient plus lentes. 

Des recommandations pour limiter l’utilisation des écrans 

“Ces résultats montrent l’importance de comprendre les effets du temps passé devant les écrans sur le cerveau, en particulier pendant les périodes de développement cérébral dans l’enfance, explique l’auteur principal de l’étude, Dr Hutton, pour que les décideurs politiques et les parents puissent établir des limites.” L’académie américaine de pédiatrie recommande justement aux parents de limiter l’usage des écrans pour leurs enfants. Pour les bébés de moins de 18 mois, mieux vaut ne pas du tout utiliser les écrans, à l’exception des outils d’appel vidéo. Entre 18 et 24 mois, les parents peuvent regarder avec leurs enfants des contenus vidéos de bonne qualité et leur expliquer. Entre 2 et 5 ans, l’utilisation d’écrans doit être limitée à une heure par jour au maximum, en s’assurant toujours de la qualité des programmes et en les expliquant. L’organisme suggère de délimiter des moment et des espaces sans écran dans la maison. 

En avril dernier, l’Organisation mondiale de la santé a aussi émis des recommandations : les écrans doivent être bannis du quotidien des enfants de moins d’un an. Entre 2 et 4 ans, moins ils y sont exposés, mieux c'est, même si le temps passé devant un écran ne devrait pas excéder une heure. Toutes ces mesures permettent de stimuler davantage les plus jeunes et lutter contre la sédentarité. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité