• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : la distanciation sociale serait nécessaire jusqu'en 2022, selon les chercheurs

Des chercheurs américains estiment après avoir modélisé le Covid-19, qu'il faudra alterner plusieurs périodes de distanciation sociale jusqu'en 2022 pour venir à bout du virus. 

Coronavirus : la distanciation sociale serait nécessaire jusqu'en 2022, selon les chercheurs LewisTsePuiLung /istock

  • Publié le 15.04.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Des chercheurs de Harvard ont modélisé la résistance dans le temps de SARS-CoV-2
  • Ils estiment que, sans vaccin, il faudra prévoir plusieurs périodes de distanciation sociale jusqu'en 2022

Des chercheurs de l'université d'Harvard (Etats-Unis) estiment qu'en l'absence de traitement, il faudra plusieurs périodes de distanciation sociale jusqu'en 2022 pour venir à bout du Covid-19. En partant de l'hypothèse que ce virus pourrait devenir saisonnier, comme certains sont à l'origine d'infections virales saisonnières, ils ont modélisé le Covid-19 pour étudier sa résistance dans le temps. 

Alternativement, la transmission du SARS-CoV-2 pourrait ressembler à celle de la grippe espagnole en circulant de façon saisonnière après avoir provoqué une première vague mondiale d'infection”, indiquent les chercheurs qui publient leurs résultats dans la revue Science

Alterner confinement et déconfinement

Lors de cette première vague épidémique, de nombreux pays ont adopté des mesures de distanciation sociale et certains, comme la Chine, les lèvent progressivement après avoir atteint un contrôle adéquat de la transmission, observent-ils. Cependant, pour atténuer la possibilité de résurgences d'infection, des périodes prolongées ou intermittentes de distanciation sociale peuvent être nécessaires.”

Les chercheurs estiment qu'en l'absence d'un vaccin, la meilleure façon de lutter contre le virus est d'alterner entre confinement et déconfinement des jeunes et des personnes en bonne santé. Le confinement éviterait aux personnels soignants d'être débordés et le déconfinement permettrait au virus de circuler, d'infecter les moins fragiles et d'immuniser peu à peu la population. En confinant les gens pendant plusieurs mois, les pays empêcheraient la construction de cette immunité collective et rendraient leur population vulnérables.

Une immunité collective

Certaines limites sont néanmoins à prendre en compte : les chercheurs ne connaissent en effet pas encore le niveau et la durée de l'immunité d'une personne contaminée. En Chine, des patients sortis guéris de l'hôpital ont de nouveau manifesté des symptômes de la maladie. De même, les chercheurs ignorent encore avec certitude combien de temps le virus peut rester sur les surfaces. Si les avis des scientifiques divergent, tous sont unanimes pour dire que le virus ne disparaîtra pas ces prochains mois et que le risque demeurera encore longtemps. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité