Publicité

QUESTION D'ACTU

Ondes téléphoniques

Italie : la justice fait le lien entre cancer et utilisation du téléphone portable

La cour d’appel de Turin, en Italie, a condamné l’entreprise Telecom Italia à verser des indemnités à l’un de ses employeurs. Ce dernier, atteint d’une tumeur au cerveau, a travaillé pendant 15 ans avec son téléphone portable.

Italie : la justice fait le lien entre cancer et utilisation du téléphone portable Fizkes/iStock

  • Publié le 16.01.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Certaines personnes ont pour habitude d’éteindre leur téléphone portable ou de l’éloigner pendant la nuit. Souvent, pour éviter d’être trop exposés aux ondes. Le smartphone est soupçonné de provoquer des cancers, d’affecter la mémoire, sans compter sur l’addiction aux écrans qui peut abîmer la vision. La justice italienne a reconnu un lien entre le téléphone portable et le cancer. En effet, la cour d’appel de Turin a condamné, ce mardi 14 janvier, l’entreprise Telecom Italia à verser des indemnités à l’un de ses employés, atteint d’une tumeur au cerveau. Pendant quinze ans, cet homme a travaillé quatre ou cinq heures par jour avec son téléphone collé à l’oreille. Telecom Italia avait déjà été condamné en première instance.

L’impartialité de certains chercheurs mise en cause

La cour d’appel de Turin estime que le plaignant a fourni “des éléments solides pour établir un lien de causse à effet entre son exposition aux radiofréquences du téléphone cellulaire et sa maladie”, rapporte le journal il Fatto Quotidiano. Pour arriver à cette décision, les juges italiens ont préféré s’appuyer sur “les conclusions d’auteurs indépendants”, mettant en cause certains chercheurs qui nient le risque accru de cancer associé à l’utilisation fréquente du téléphone portable. Les auteurs indépendants ont présenté “de plus grandes garanties de fiabilité que celles commandes, gérées ou financées au moins en partie par des entités dont les intérêts sont liés au résultat”, peut-on lire dans l’arrêt de justice. Cette décision est contraire à un rapport publié en août 2019 par l’Institut supérieur de santé italien. Il estimait que les données disponibles, à ce jour, ne permettaient pas d’associer l’utilisation du téléphone portable avec un risque accru de tumeur.

Les ondes “peut-être cancérogènes”, selon l’OMS

Pourtant, ce n’est pas la première fois que la justice établie ce lien. En 2006, aux Etats-Unis, des juges avaient reconnu que la tumeur au cerveau d’une employée était causée par l’usage intensif du téléphone portable. Depuis 2011, l’Organisation mondiale de la santé considère les ondes comme “peut-être cancérogènes”. Cette institut mondial attend toutefois de nouvelles études pour confirmer ou infirmer ces hypothèses. Du côté de l’Hexagone, l’agence Santé publique France a créé un site internet qui rassemble toutes les informations disponibles sur les ondes émises par les téléphones portables. Parmi les conseils diffusés, privilégier les appels passés avec une oreillette, favoriser les SMS.

Covid-19 : Nos Podcast audio, nouveaux rendez-vous quotidiens sur l'actualité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité