Publicité

QUESTION D'ACTU

Pendant 25 ans

Téléphone : l'usage du portable multiplie par trois le risque de gliome

Une nouvelle étude publiée dans Pathophysiology montre que les personnes ayant utilisé leur mobile pendant plus de 25 ans ont 3 fois plus de risques de développer une tumeur au cerveau.

Téléphone : l'usage du portable multiplie par trois le risque de gliome SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 14.11.2014 à 16h06
  • |
  • |
  • |
  • |


L’impact du téléphone portable sur la santé a été l’objet de nombreuses études : il favoriserait l’apparition de cancer, en particulier chez les enfants, et nuirait à la fertilité masculine. Une nouvelle étude suédoise, publiée dans Pathophysiology, vient enfoncer le clou.

Des chercheurs de l’University Hospital d’Örebro ont examiné l’association entre l’utilisation du téléphone mobile et le développement du gliome, un type de tumeur au cerveau. Pour cela, ils ont analysé deux études ayant porté sur 1498 patients diagnostiqués comme atteints de gliome entre 1997 et 2003 et entre 2007 et 2009. Ils ont comparé ces résultats avec une population de contrôle en bonne santé (3530 personnes).

Les scientifiques ont pris en compte les données renseignées par les participants concernant leur usage du téléphone fixe, sans fil, du mobile, celui d’une oreillette ou encore la durée quotidienne des appels. Et les résultats sont impressionnants : l’utilisation d’un téléphone mobile pendant 25 ans ou plus multiplie par 3 les risques de développer un gliome.

La 3G multiplie le risque par 4

L’étude met également en évidence l’impact accru sur la santé d’un téléphone portable muni de la 3G (1)  : une utilisation durant 5 à 10 ans de mobiles type 3G multiplie par 4 le risque de gliome. L’âge est également une cause déterminante puisque les personnes ayant utilisé un mobile avant l’âge de 20 ans avaient plus de risque de développer une tumeur que les personnes plus âgées.

Les mobiles ne sont également pas les seules en cause : utiliser un téléphone fixe sans fil pendant 15 à 20 ans augmente les risques de gliome de 70 %. Les chercheurs appellent à une révision de toute urgence des normes internationales en matière d'exposition.

 

(1) Les patients ayant été diagnostiqués au plus tard en 2009, la 4G, la nouvelle norme pour l’Internet mobile, n’était pas encore disponible.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité