Publicité

QUESTION D'ACTU

Accident vasculaire cérébral

AVC : un risque accru chez les fumeurs de cigarettes traditionnelles et électroniques

Les jeunes adultes qui fument des cigarettes traditionnelles et électroniques présenteraient un risque significativement plus élevé d’accident vasculaire cérébral que les autres.

AVC : un risque accru chez les fumeurs de cigarettes traditionnelles et électroniques AndreyPopov/iStock

  • Publié 17.01.2020 à 09h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il est prouvé depuis longtemps que la cigarette favorise le risque de maladies cardiovasculaires. Quant à la cigarette électronique, nous n’avons pas encore beaucoup de recul sur ce phénomène et les études contradictoires s’enchaînent sur sur le sujet. Est-elle plus néfaste pour la santé que la cigarette traditionnelle ou une meilleure alternative ? Est-elle mauvaise en soi et pour quelles raisons ? Si en juillet 2019, l’OMS indiquait dans un rapport qu’elle était “incontestablement nocive”, on manque encore d’informations précises sur le sujet. D’autant plus que de nombreux fumeurs de cigarette électronique sont d'anciens fumeurs de tabac. En attendant, une nouvelle étude assez inquiétante sur le sujet vient de paraître. D’après des travaux parus dans l'American Journal of Preventive Medicine, les jeunes adultes qui fument des cigarettes traditionnelles et électroniques courent un risque significativement plus élevé d’accident vasculaire cérébral (AVC) que les autres.

Pour en arriver à cette conclusion, des chercheurs de l’université George Mason (Etats-Unis) ont analysé les données du Behavior Risk Factor Surveillance System (BRFSS) 2016-17 dans laquelle 161 529 personnes âgées de 18 à 44 ans ont répondu à des questions sur la cigarette. Les chercheurs ont alors calculé les risques d’AVC chez les personnes qui fument actuellement, les anciens fumeurs qui utilisent désormais des e-cigarettes et les fumeurs qui utilisent les deux.

Résultat : les jeunes adultes qui fument à la fois des cigarettes traditionnelles et des e-cigarettes sont presque deux fois plus susceptibles d’avoir un AVC que les fumeurs de cigarettes traditionnelles. “On sait depuis longtemps que le tabagisme est l'un des plus importants facteurs de risque d'AVC. Notre étude montre que les jeunes fumeurs qui utilisent aussi les e-cigarettes s'exposent à un risque encore plus grand”, commente Tarang Parekh, le chercheur principal.

“Un signal d’alarme” pour les autorités  

Plus inquiétant encore : le risque d’AVC est trois fois plus élevé que chez les non fumeurs. Par ailleurs, l’étude n’a pas trouvé d’avantage clair à passer des cigarettes traditionnelles aux électroniques. En revanche, les personnes qui vapotent mais n’ont jamais fumé avant ne semblent pas présenter de risque accru d’AVC. Peut-être car elle elles sont plus jeunes et ont une santé cardiaque normale, avancent les chercheurs.

Enfin, si l’étude ne repose que sur des données auto-déclarée, ces résultats montrent la nécessité de mener des recherches à plus grande échelle et à plus long terme pour mieux comprendre les effets de la cigarette électronique sur la santé. “C'est un message important pour les jeunes fumeurs qui perçoivent les e-cigarettes comme moins nocives et les considèrent comme une alternative plus sûre”, alerte Parekh.

Selon lui, ces résultats sont un “un signal d'alarme” pour les décideurs politiques qui doivent réglementer de toute urgence les produits de la cigarette électronique “pour éviter les conséquences sur l'économie et la santé de la population”. “Nous avons commencé à comprendre l'impact sur la santé des e-cigarettes et du tabagisme concomitant, et ce n'est pas bon”, conclut-il.

De plus en plus d’Etat bannissent la cigarette électronique   

Ces résultats interviennent alors qu’une trentaine de décès à la suite de maladies respiratoires ont été récemment attribués à la cigarette électronique aux Etats-Unis où elle séduit de plus en plus de jeunes qui n’avaient jamais consommé de tabac. D’après des investigations, 78% des malades touchés par cette “épidémie” avaient utilisé des produits à base de tétrahydrocannabinol (THC) pour remplir leur cigarette électronique

D’après les Centres des contrôles et de prévention des maladies (CDC), les produits achetés dans la rue ou de manière informelle sont fortement liés à la multiplication des cas. Mais certaines personnes sont également tombées malades en ne consommant que des produits à base de nicotine. Aussi, tous les e-liquides pourraient avoir des conséquences sur la santé, insistent-ils. 

En attendant, ces derniers mois, plusieurs États américains ont interdit la cigarette électronique ou ces dérivés aromatisés. En septembre, l’Inde a totalement interdit l’utilisation de cet appareil sur son territoire, qu’il s’agisse de sa production, de son importation ou encore de son stockage. Quant à la Thaïlande, la détention d’une cigarette électronique peut justifier des poursuites judiciaires.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité