Publicité

QUESTION D'ACTU

Cannabis thérapeutique

Un substitut au cannabis efficace dans la maladie de Parkinson

Le cannabis thérapeutique a un intérêt dans le traitement de certaines maladies, mais ses effets secondaires peuvent être un frein. Pour les éviter, des chercheurs australiens sont parvenus à mettre au point un substitut au cannabis thérapeutique. 

Un substitut au cannabis efficace dans la maladie de Parkinson Tinnakorn Jorruang/istock

  • Publié 28.12.2019 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Du cannabis qui soigne sans effet secondaire ? En Australie, des chercheurs ont mis au point un cannabis de synthèse qui permet de soulager des patients sans qu’ils “planent”. Testé sur des malades atteints de Parkinson, le médicament a permis de diminuer la dyskinésie, des mouvements anormaux involontaires. 

Lutter contre les effet secondaires d’un traitement 

Les traitements contre la maladie de Parkinson peuvent avoir des effets secondaires difficiles à supporter pour les malades. Ils sont nombreux à souffrir de dyskinésie à cause de leurs médicaments. Les médecins leur prescrivent généralement de l’amantadine, le seul traitement existant contre ces mouvements anormaux. 

Dans cette nouvelle recherche, les scientifiques ont mis au point un substitut cannabis appelé HU-308. Testé sur la souris, il s’avère aussi efficace que l’amantadine dans le traitement de la dyskinésie. Lorsque les deux médicaments sont utilisés ensemble, ils sont plus performants que n’importe quelle thérapie. Pour Bryce Vissel, l’auteur principal de l’étude, cette nouvelle substance est une “meilleure option plutôt qu’utiliser une substance potentiellement néfaste et non-vérifiée telle que le cannabis”. Il souligne que peu de preuves médicales ont été apportées sur l’efficacité du cannabis. “Le problème est qu’aucune préparation médicale à base de cannabis n’est la même et que le cannabis a de nombreux effets, dont certains peuvent être néfastes dans le cas de la maladie de Parkinson.” Avec HU-308, les patients ont toute leur vivacité d’esprit, ce qui n'est pas le cas du cannabis thérapeutique. Ce nouveau traitement est capable de diminuer l’inflammation dans le cerveau. “Notre étude montre (…) que HU-308 pourrait être utilisé pour les personnes qui ne peuvent pas prendre de l’amantadine, souligne Sandy Stayte, collaboratrice de l’étude. Par ailleurs, pour ceux qui peuvent le tolérer, prendre les deux médicaments peut avoir des effets encore plus positifs que la prise de l’amantadine seule.”

Les traitements contre la maladie de Parkinson permettent aujourd’hui uniquement de traiter les symptômes et de retarder l’évolution, aucun médicament ne permet de guérir. 100 000 personnes sont touchées en France. 

Le cannabis thérapeutique, testé en France en 2020

En France, 3 000 patients vont tester le cannabis thérapeutique début 2020. Tous sont atteints de pathologies grave telles que la sclérose en plaques, certaines formes d’épilepsie, des douleurs neuropathiques ou encore les effets secondaires de la chimiothérapie. Le produit testé prendra la forme de tisane, d’huile ou de fleurs séchées à vaporiser. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité