• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Vapotage

La cigarette électronique augmente le risque de maladies chroniques des poumons

Une vaste étude à long terme conclut que les fumeurs de e-cigarette présentent 30% de risque supplémentaire de développer une maladie pulmonaire chronique comme l’asthme, la bronchite ou la BPCO. Ce risque est encore multiplié par 2,6 pour les fumeurs de tabac.

La cigarette électronique augmente le risque de maladies chroniques des poumons 1075396840/iStock

  • Publié le 17.12.2019 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Non seulement néfaste pour la santé cardiovasculaire, la cigarette électronique augmenterait considérablement le risque de développer une maladie pulmonaire chronique.

C’est la conclusion à laquelle sont parvenus des chercheurs de l’université de Californie à San Francisco (UCSF) après avoir mené une vaste étude longitudinale auprès de 32 000 Américains. Dans leurs travaux, publiés dans l’American Journal of Preventive Medicine, ils révèlent que les fumeurs de e-cigarette encourent un risque jusqu’à 3 fois supérieur de développer de l’asthme, une bronchite, un emphysème ou une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Ceux qui consomment aussi du tabac encourent un risque encore plus élevé que ceux qui utilisent l’un ou l’autre produit seul.

“Les e-cigarettes sont nocives en soi”

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de l’enquête nationale “Population Assessment of Tobacco and Health” (PATH), qui a suivi les habitudes liées à la cigarette électronique et au tabac ainsi que les nouveaux diagnostics de maladies respiratoires chez plus de 32 000 adultes américains entre 2013 et 2016.

“Ce que nous avons constaté, c'est que pour les fumeurs de cigarettes électroniques, les risques de développer une maladie pulmonaire ont augmenté d'environ un tiers, même après avoir contrôlé leur consommation de tabac et leurs données cliniques et démographiques”, explique Stanton Glantz, professeur de médecine à l'UCSF et directeur du Centre pour la recherche et l'éducation sur la lutte antitabac de l'UCSF. “Nous avons conclu que les e-cigarettes sont nocives en soi et que leurs effets sont indépendants du tabagisme conventionnel.”

Un risque multiplié par trois pour les fumeurs de e-cigarette et de tabac

Si les fumeurs et ex-fumeurs de cigarettes électroniques ont un risque 1,3 fois supérieur de développer une maladie pulmonaire chronique, les fumeurs de tabac voient leur risque multiplié par 2,6. Quant à ceux qui cumulent usage du tabac et e-cigarette, ils voient leur risque multiplié par trois. “Les utilisateurs doubles — le modèle d'usage le plus courant chez les personnes qui utilisent des e-cigarettes — obtiennent le risque combiné des e-cigarettes et des cigarettes conventionnelles, de sorte qu'ils sont en fait moins bien lotis que les fumeurs de tabac”, observe le professeur Glantz.

Pour le chercheur, seul le “passage de la cigarette conventionnelle à la cigarette électronique exclusivement pourrait réduire le risque de maladie pulmonaire”. Mais, “très peu de gens le font”, constate-t-il. Pour le spécialiste, “cette étude contribue à démontrer de plus en plus que les e-cigarettes ont des effets néfastes à long terme sur la santé et aggravent l'épidémie de tabagisme.”

Les résultats sont d’autant plus préoccupants qu’ils ne prennent pas en compte la maladie pulmonaire aiguë appelée EVALI (pour “E-cigarette ou Vaping Product Use-Associated Lung Injury”) qui a causé 39 décès aux États-Unis depuis le début de l’année et qui serait liée à une molécule, l’acétate de vitamine E qui, chauffée et combinée à l’huile de cannabis, se transformerait en “colle” dans les poumons.

Publicité
















Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité