Publicité

QUESTION D'ACTU

Semaine mondiale

Antibiotiques, mode d’emploi

Longtemps plébiscités par les Français pour soigner maladies et petites infections, les antibiotiques seraient aujourd’hui consommés avec parcimonie. À quoi servent les antibiotiques ? Quand est-il vraiment utile d’en prendre ? Comment favoriser leur efficacité ? Mise au point à l’occasion de la Semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques.

Antibiotiques, mode d’emploi Tijana87/iStock

  • Publié 19.11.2019 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Entre 2009 et 2018, les prescriptions d’antibiotiques ont baissé de 15% en France. C’est la conclusion à laquelle est parvenue Santé publique France dans sa dernière enquête, publiée à l’occasion de cette Semaine mondiale pour le bon usage des antibiotiques.

Des résultats “encourageants” et une grande première dans un pays qui a longtemps privilégié le recours systématique à ces médicaments spécifiques, au risque de favoriser la résistance bactérienne aux antibiotiques, que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) classe désormais comme un “problème mondial de santé publique”.

D’où la nécessité de comprendre comment fonctionnent ces médicaments et dans quels cas ils peuvent être utiles ou non.

Qu’est-ce qu’un antibiotique ?

Un antibiotique est un médicament dont les molécules possèdent la capacité de tuer les bactéries (bactéricide) ou d’en limiter la propagation (bactériostatique). Utilisé pour lutter contre les infections bactériennes, il doit être choisi en fonction de son efficacité sur la bactérie à combattre. Un test est alors réalisé : un antibiogramme.

Pour qu’un antibiotique soit efficace, il faut d’abord qu’il ait la capacité de bloquer ou de tuer les micro-organismes responsables de l’infection. Il est aussi nécessaire qu’il pénètre jusqu’au site de l’infection. Enfin, il ne doit être ni modifié, ni détruit, que ce soit par l’organisme ou par les bactéries résistantes.

Quand un antibiotique est-il prescrit ?

C’est le médecin qui, lors de l’examen clinique, détermine si la prescription d’antibiotique est nécessaire. Certaines circonstances, comme un voyage à l’étranger, l’absence de vaccination ou des contacts avec des personnes malades peuvent la justifier. Le praticien prend aussi en considération des symptômes : la fièvre, des ganglions gonflés et douloureux, des écoulements, un abcès, une zone inflammatoire douloureuse, etc.

Il arrive cependant que certains symptômes puissent aussi indiquer une infection virale. Le médecin peut alors avoir recours à des examens complémentaires pour diagnostiquer l’infection bactérienne et, si possible, le germe responsable, afin d’adapter la réponse antibiotique.

Certaines maladies d’origine bactérienne comme les cystites, les pneumonies, les angines bactériennes ou les méningites bactériennes, justifient le recours aux antibiotiques.

Dans quels cas le recours aux antibiotiques est-il inutile ?

En revanche, les antibiotiques sont inefficaces contre les maladies virales : inutile d’en demander la prescription à son médecin en cas de rhume, de laryngite, de rhino-pharyngite ou d’angine banale.

Le recours aux antibiotiques n’est pas non plus recommandé pour lutter contre une fièvre d’origine inconnue. Mieux vaut privilégier les médicaments comme le paracétamol, qui possèdent la propriété de diminuer la température.

Enfin, les antibiotiques n’ont aucun effet direct sur la douleur. Là encore, il faut utiliser des antalgiques, tels que l’aspirine, le paracétamol ou les anti-inflammatoires non stéroïdiens (l’ibuprofène, par exemple), ou d'autres antalgiques.

Comment rendre son traitement antibiotique plus efficace ?

La première des recommandations est de le suivre jusqu’au bout et ce, même lorsque les symptômes de la maladie disparaissent. En effet, seul un traitement antibiotique pris dans son intégralité – généralement sur cinq à six jours – permet de supprimer la totalité des germes responsables de l’infection.

À moins d’une intolérance grave (allergie), qui doit être immédiatement signalée au médecin, il faut absolument prendre le traitement antibiotique pendant le nombre de jours indiqué sur la prescription médicale. À défaut, les germes pourraient subsister en trop grand nombre et provoquer une rechute, toujours plus difficile à soigner. En outre, une exposition insuffisante des germes à l’antibiotique favorise le développement de souches résistantes.

Il est enfin recommandé de bien respecter la dose et la fréquence des prises indiquées par le médecin et, évidemment, de ne pas utiliser le traitement de quelqu’un d’autre, même si vous pensez avoir les mêmes symptômes. Il ne faut pas non plus, une fois le traitement terminé, réutiliser un antibiotique, même si vous présentez des symptômes qui ressemblent à ceux eus antérieurement. À la fin du traitement, vous pouvez rapporter à votre pharmacien toutes les boîtes entamées ou non utilisées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité